X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

DHM : Fin du 1er acte entre Serral et Reynor

  • 14 juillet 2020
  • icone commentaire0 commentaire
  • icone vue513

Dreamhack Master Europe Summer

                          

              Cette année, les différents régions sont séparés et il y a plusieurs événements organisé par la Dreamhack et l’ESL.  Il y a Taiwan avec un spot pour la finale ( glané par Has), la chine avec un spot aussi ( obtenu par TIME) , l’Océanie avec un spot aussi ( gagné par Risky) et un spot aussi pour l’Amérique latine et la encore pas de surprise avec la qualification de Special. Seul l’Amérique du Nord et l’Europe a plus de spots avec deux pour l’Amérique du Nord et quatre pour l’Europe. Neeb a gagné le tournoi et il sera accompagné par Astrea qui a sorti le tournoi quasi parfait mais il n’est pas réussi a se défaire de Neeb. Il a même fait l’exploit de sortir Scarlett.

Cependant, cet article se focalise plus sur l’Europe, on va commencer par un retour rapide sur la phase de groupe et quelques détails sur certains match. L’Europe disposait de 4 groupes de 8 joueurs pour progresser une sorte de mini championnat ou les deux premiers  de chaque groupe se retrouvaient dans le tableau du haut ( winner bracket ) puis les troisièmes et quatrièmes en tableau du bas ( loser bracket ).

Concernant les déceptions, j’en note 4 dont deux français : Shadown, harstem, DnS et surtout Elazer.  Shadown a manqué dans la finition, il a notamment plusieurs fois échoué en perdant 2-1 et surtout âpres avoir mené 1-0 ( contre Harstem ; PtiDrogo, uthermal et heromarine) , ses quatre défaites. Harstem aussi mais compte tenu de son irrégularité dans les grand tournoi, ce n’est plus plus une surprise. Dns doit son élimination a sa défaite surprenante contre Art et pour finir Elazer dont j’aurai vu facile finir 2 ème ou 3 ème et finalement, il a perdu contre Goblin lors du dernier match et ce résultat a conduit a son élimination.


PHASE DE POULES

Rien de surprenant pour les premiers de chaque groupe avec Serral, reynor, heromarine, clem, Mana, Lambo, uthermal et Showtime. Ce sont des joueurs qu’on a l’habitude de voir sur le devant de la scène depuis longtemps. Clem étant peut être le dernier a rejoindre ce cercle fermé des top players d’Europe mais il ne fait que confirmé son potentiel.

Concernant les troisièmes et quatrièmes , nous retrouvons soul Marinelord, Ptidrogo, Gerald, Denver le vétéran Bly, Vanya et SortOf. La plupart son très connu mise a  part peut être Vanya qui est le jeune zerg russe qui monte ces derniers temps et qui a réussi a se sortir du groupe devant tout de même DnS et Elazer.


 

PREMIERS TOURS DE L ARBRE

Les premiers matchs n’ont pas fait de surprise les gros sont passés  et mise a part la victoire de Vanya contre Lambo en loser 2 et Drogo contre Showtime,  tous les favoris sont passés.

Les deux demis finales du winner ont opposés deux matchs miroirs entre Clem et Uthermal qui a vu la victoire de notre français et Serral a battu Reynor et il semblait bien parti pour aller chercher son premier titre de l’année même si Clem  comptait bien lui mettre des bâtons dans les roues.

FIN DU LOSER BRACKET

REYNOR VS MANA

     

De son côté Reynor, était parti pour se remonter le loser afin de se rattraper de sa défaite et aussi pour sécuriser une place dans le tournoi final. Cela a commencé par une victoire contre Mana avec une premier map gagné grâce a un gros push a 10 min de banelings dans les drones du protoss qui a poussé le polonais a tenter une attaque désespérée et il s’est empalé. La deuxième map est un peu similaire, une compo roach ravageur puis un mass baneling pour tout faire exploser ( 35 banelings ! ) et vu que L’italien était  très pressé il a fait un mass zergling sur trois base pour en finir. Reynor 3-0 Mana

UTHERMAL VS HEROMARINE

    

Dans l’autre loser Uthermal jouait encore un match miroir contre heromarine cette fois. Le terran allemand était lancé dans sa remonté avec ses victoires contre Mlord et Drogo.  La premiere carte fut pour l’hollandais dans une game assez calme  de plus de 10 min où les amélioration 3-3 ont permis au joueur de team liquid de gagner. La map suivant il a tenté de jouer plus rapidement pour changer mais cela s’est retourné contre lui et Heromarine a joué rapidement du coup la game3 ( 4min30) . La dernier game, c’est uthermal qui tenta de prendre en main la partie avec un mass cyclone mais l’allemand a tenu en défense et prit progressivement de l’avance économique pour jouer bio contre meca et avoir beaucoup de mobilité et ainsi faire tourner en rond son adversaire. Heromarine gagne son troisième match de loser et paie le luxe de jouer contre Reynor. uThermal 1-3 HeRoMaRinE


FINALE DU WINNER BRACKET

SERRAL VS CLEM

    

Game 1 ET 2

La  bataille fut acharné entre les deux joueurs,  dans la première manches , les deux joueurs se sont cherchés , ils ont essayé de se brain l’un et l’autre pour masquer leur jeux et tenter des attaques surprises ( notamment un push hellbat a 7 min ). Serral de son côté mettait toujours une pression plus forte avec ses unités banelings, zerglings et mutas et c’est ces derniers qui ont eu raison du terran. Dans la deuxieme manche Serral tenta le rush nydus qui échoua et voyant Clem bien economiquement , il lâcha le GG.

Game 3

Pour la troisième game, c’est encore le finlandais qui fut dans l’agressivité, il proposa encore une compo zergling, baneling , mutas. S’ensuit des échanges de drops et run by des deux côtés.  Serral, finit par finaliser son build order ultralisk mais qui échoua de manière spectaculaire une tas de mine. Serral s’en remettra pas.

Game 4

Lors de la quatrième manche, Serral décida de changer pour jouer avec hydras et des viper et Clem choisit de riposter avec des ghosts. La  partie était équilibré mais le français décida de sortir d’une bataille et subit de lourds dégâts dans sa fuite. Le zerg continua de se développer économiquement de manière beaucoup plus rapide, Clem fut obligé de prendre des risques mais ils n’ont pas payé et Serral égalisa pour s’offrir une cinquième map.

Game 5

Lors de cette dernière carte, les deux joueurs se sont respecté et on été patient, chacun a pu développer sa stratégie et la partie fut équilibré avec des simples escarmouches au milieu de map jusqu'à une grosse connexion de baneling bust qui fit la différence et cela repoussa le terran devant ses bases, ce qui permit a Serral de sortir tranquillement ses ultralisks, petit a petit Clem s’arque bouta devant ses bases avant de craquer. Serral 3-2 Clem.


FINAL DU LOSER BRACKET

CLEM VS REYNOR

       

Game 1

La première partie fut remporté par Clem au bout d’un bonne demie heure de bataille intensive où il a su prendre une avance grâce a une excellente macro, peu d’unités perdues et un très bon map control mais Reynor a bien résisté grâce a des run by de zerglings qui ont pu le tenir en vie aussi longtemps.

Game 2

Clem a tenté de jouer avec les drops de marine contre des run by de mass zerglings banelings pour Reynor . Vers 10 min, Reynor a réussi a rentrer dans les bases terran. Clem, a tenté de le contrer mais il s’est retrouvé face à un mur de lurkers que Reynor à réussi a faire avancer de plus en plus vers les bases terrans pour finir par les siéger devant et gagner la partie.

Game 3

Reynor a continué a forcer avec des run by de zergling pour quasiment arrêter le développement économique de la b3 de clem et par conséquence le mettre en retards. Il a ensuite enchainé par les banelings mais clem s’est fait une spécialité de maitriser les splits de marines pour continuer d’offrir une belle opposition mais il arriva à reprendre son retard et Reynor après 14 min commença a produire les vipers, les hydras et les lurkers. Le terran, de son côté n’avait pas assez de maraudeurs pour lutter contre.  L’Italien a de nouveau pu siéger les lurkers devant la b2 pour la nettoyer de la carte puis ce fut  au tour  de la b4 et le Reynor emporta la game 3.

Game 4

Clem avait le map control avec ses hellions, son libérateur faisait du harass sur les bases zergs. A 7 min 30 clem, traversa la carte avec un mass marine qui se fit prendre en tenaille avec un mass zerg. Le medivacs tomba face a 4 queens et ce fut la fin d’aventure  du français et une étape de plus dans le remontada de Reynor. Clem 1-3 Reynor.


GRAND FINALE

SERRAL VS REYNOR

      

Serral qui vient du winner bracket a une map d’avance.

Game 1

Les deux joueurs sont parti sur une compo roach ravageurs mais Serral avait rajouté des drops de banelings dans son attirail. Il y a eu réellement qu’un drop efficace du coup, l’italien avait de l’avance sur la population d’armée et il pu avancé plus facilement sur la carte. C’est la raison pour laquelle il se retrouva devant les bases finlandaises au bout de 10 min de jeu et Serral lâcha le GG au bout de 11 min . Serral 1-1 Reynor

Game 2

La partie débuta réellement vers 5min30 quand Reynor a réussi a percer une brèche chez Serral  pour entrer dans ses bases. Le finlandais tenta une grosse contre attaque avec un mass roachs mais il fut prit en tenaille par des ravageurs et des zerglings ce qui permit a l’Italien de repartir faire du dégâts et prendre  une deuxième map dans cette finale. Serral 1-2 Reynor

Game 3

C’est  un push roachs banelings à 5min30 de la part de Serral qui lui ouvra les portes de la victoire mais Reynor a réussi a résister et finalement il n’a perdu que le mur de sa B2. 9 min, Serral passe a un transition mutalisks pour compléter son mass roach.  Reynor, lui joue  plus simple avec mass roach ravageur  mais cette fois les mutas on fait la differences car ils étaient pas touchables par les unités de Reynor et ils ont pu faire un maximun de dégâts sans être inquiétés. Serral 2-2 Reynor.

Game 4

C’est  une importante game de macro avec beaucoup de drones de deux côtés et concernant la macro, Reynor a réussi a prendre une avance de 10 drones au bout de 7 min. Cette avance eco l’aida à prendre aussi un avantage numérique concernant son armée avec 75 pour 58 au bout de 7min19. Vers 8min15, l’italien, lança l’offensive. Cette fois, les mutas étaient du côté de Reynor et les ravageurs ont bien aidé ses roachs face a seulement des roachs du côté de Serral. De plus, il n’était pas très bien positionné devant ses bases pour faire un front efficace. Serral 2-3 Reynor.

Game 5

La game 5 prit un peu de temps a se lancer,  il y avait pas mal de méfiance de la part des deux joueurs et surtout pas mal de scouting pour savoir ce qu’ils allaient proposer. Juste avant les 7 min , Reynor a réussi a faufiler un run by de zergling pour prendre un veritable avance économique. Les zerglings furent suivi par un mass muta qui firent la loi dans les airs et qui lui ont aussi permit d’avoir un map control.  A 8min 45, reynor avait 20 drones d’avances et 45 une minute plus tard. L’écart se creusait seconde apres secondes.  Serral produisait des hydras pour contrer les mutas mais l’italien avait son plan en tete : faire sortir les hydras de leurs positions défensives en le narguant avec les mutas et envoyer un énorme pack de banelings dans sa b4 pour detruire sa ligne de minerais. Le finlandais n’abondonnait pas pour autant et la partie continua. Reynor de son côté se servi de sa bonne économie pour se gaver d’amélioration et progressivement étouffer Serral. Le premier acte revient à Reynor. Ce n’est qu’un début. Serral 2-4 Reynor.

 

La suite se tiendra du 16 au 19  Juillet pour le final de la saison d'été avec 6 coréens qui se meleront à la fête : PartinG, Cure, INnoVation, TY, Trap et Maru.

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (0)

    Signaler le commentaireX

    Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

    EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

    Staff Nous contacter Travailler avec nous

    Site map

    Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

    Réseaux sociaux

    Derniers commentaires

    Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
    Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.