X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

BlizzCon 2018 : Un Finlandais pour les dominer tous !

  • 03 novembre 2018
  • icone commentaire2 commentaires
  • icone vue5244

BLIZZCON 2018

 :  O'Gaming /
WCS

 

Bienvenue sur le live EsportActu de la BlizzCon 2018. Au programme de cette dernière journée de compétition, les demi-finales et surtout la grande finale en BO7.  3 coréens et 1 foreigner se disputent encore le titre de champion du monde mais un seul sera couronné roi.  Retrouvez ici le résumé des quarts de finale.

 

SAMEDI 03 NOVEMBRE

LA GRANDE FINALE


STATS 2 VS 4 SERRAL


            

Les coréens et les finlandais sont à l'origine des peuples Ouralo-altaîque, un début d'explication ?              

2h34: La partie se lance en macro game avec double stargate phénix pour Stats et des roachs pour Serral. Après les stargates, il part sur double robots avec des immortels pour défendre au sol. 10min, Stats est devant les bases zerg mais Serral tente des run by de banelings pour prendre des probes. Ces run by lui permettent de temporiser pour faire ses broodlords. Stats qui a bien vu comme nous les broodlords décide de faire des économies pour faire des tempêtes. Les armées commencent à devenir bien puissantes des deux côtés avec des hydras, des zerglings, des banelings et surtout les broodlords avec encore quelques corrupteurs pour Serral au bout de 13 min 40 tandis que Stats a des tempêtes, des archontes, des oracles et des immortels et surtout les haut templiers avec leurs storms. Les joueurs tuent des bases des deux côtés. Le mothership sort au bout de 16h40 mais se fait détruire quelques seconde plus tard sans avoir réellement servi. Les vipers sont maintenant là pour accompagner les broodlords, elles vont être utiles pour chopper les carriers ou les tempêtes.  Gross prise d'initiative de Serral qui vient de raser l'armée volante du protoss avec ses broodlords et viper contre les carriers, le mothership et les tempêtes. Le coréen est obligé de reproduire en vitesse. Serral a décider de jouer au temps car le temps c'est de l'argent et Stats en manque cruellement. Surtout que Stats a du mal à réposer des bases car le finlandais envoie souvent des run by de super zerglings 3-3 pour l'en empécher. 22 min, Stats a tout reproduit de sa super armée. La blizzcon va peut être se jouer sur un seul moove. 24 min Serral a 3700 de plus en minerais et 3400 de gas en plus que Stats. 26 min, Serral attrape le mothership, donnez une foutue medaille a cette vipère,  et Serral se dit que c'est  le moment, THE MOMENT , LE GO DE SA MOTHER FU**ING LIFE ( tu nous manque petit). Serral champion. Stats 2 vs Serral 4

 

                           

Le champion c'est bibi

 

2h08 : Egalisation ou victoire ?

2h06 : Pas de stargate, pas de cheese, pas de proxy mais un départ fast DT pour Stats qui envoie les DT avant 5 min mais Serral esquive les dark templar et ils ne font pas de kills, du coup le coréen les transforment en archontes. 7 min 30, le protoss traverse la carte avec les immortels et les zealots ainsi que deux sentries et quatres archontes. Serral de son côté a produit des swarmhosts. Stats a de l'avance avec une plus belle composition d'armée et il tente de prendre sa chance en balançant storms sur storms notamment sur les swarmhosts. Serral fait quelques erreurs et s'avoue vaincu. La finale est lancée. Stats 2 vs 3 Serral.

         

Au bout d'un moment, elle va plus savoir quoi lui poser comme question

 

1h55 : Deuxième chance pour Serral avec cette cinquième partie.

1h53 : Les joueurs décident de ne pas prendre de risques, Stats essaye d'envoyer un oracle dans la base zerg mais sans succès. Le protoss opte pour un mass phénix pour avoir un bon control map et pouvoir faire un peu de harass. Très bon début de game de la part du coréen.  8 min, prémiere aggression de Serral qui fait péter des banelings dans la ligne de minerais de Stats (5probes). 10 min 30, un belle avance en pop pour Serral avec des swarmhost, des banelings, des hydras  contre des immortels, des archontes, des haut templiers, et des sentries. Stats arrive a avancer sur le creep avec plein de storms et il arrive à s'en sortir. Stats ressort la tête de l'eau. Stats 1 vs 3 Serral

1h42 : Première map de match pour Serral

1h36 : Stats commence la game par soupirer alors que Serral sourit. Départ mass phénix pour Stats mais avec un oracle. 10 min de game, toujours un mass phénix pour Stats mais mass hydra et swarmhosts en production pour Serral. Le zerg a toujours des zerlings pour le control map et gérer les run by de zealots. 11 min, tous les swarmhosts attendent en siège de la B4 protoss. Ils continuent d'envoyer des locustes mais cette fois sur la B3, Stats essaye d'envoyer les storms mais Serral esquive les storms avec ses locustes. Le protoss ne sait pas quoi faire, perdu, la dépression le gagne, il abandonne à nouveau. Stats 0 vs 3 Serral.

1h24 : Troisième partie qui enchaine dans la foulée

   

"Comme vous savez, le père Noêl vient de Laponie et un jour, pas mégarde il a fait tomber un RTS dans la cheminée de ma maison"

1h23 : Opening stargate oracle pour Stats. Triple hatchs pour Serral. 9 min, pas encore d'attaque mais c'est pour bientot. Roach, ravageurs, hydras et des zerglings pour Serral contre Sentries, zealots, immortels pour Stats. 10 min, le zerg va tenter un gros drop dans la B1 avec roachs hydras pour affronter des stalkers. Tandis qu'au mid, Stats envoie des grosses storms pour repousser l'armée zerg qui était au mid. Stats choisit de traverser mais il se fait tenir par Serral, il perd tous ses immortels alors que Serral continue de faire aussi du dégât dans la base toss. Même si il a tué pas mal de drones zerg, il a plus d'armée et préfère envoyer un GG rapide car il a pense que ce n'est plus jouable, un GG du désespoir. Stats 0 vs 2 Serral

1h12 : En route pour la deuxième carte.

1h10 : Serral commence sa partie avec une B2 sur son emplacement B3. Stats fait une proxy dans le haut de la carte et il pose une stargate. C'est un oracle qui vient pour gratter des drones (6) et le coréen réussi a sauver son unité. De son côté, Serral part faire la pression et brise le mur du protoss. Les zerglings se baladent dans la main et empèchent les oracles de traverser la carte. Timing  6 min 45 avec un warp de zealots, archontes pour Stats qui tente de faire du dégât pour rattraper son retard économique. Serral fait des run by de roachs et les sacrifient pour gagner de la place pour sa population afin de laisser place aux swarmhost en production. 10 min, 40, c'est un essaim de locustes, que dis je, un ciel de vermines qui vole sur la Corée. Peut importe la fight, Stats perds. La violence est présente. Le protoss est en train de comprendre l'étendu du challenge qui se pose devant lui. Acculé chez lui, il abandonne. Stats 0 vs 1 Serral.

00h56 : la première game pour l'histoire commence.

00h30 : Nous arrivons au terme de cette compétition. La grande finale en Bo7 opposera Stats contre Serral.

Naniwa, Huk, Idra, Stephano, Snute, Nerchio, PtitDrogo, MarineLord, Neeb, SpeCial... Autant de grands noms qui ont fait tremblé les coréens durant leur carrière mais jamais, ô grand jamais, un foreigner n'a été aussi près de décrocher le titre ultime, le titre de champion du monde. Serral peut-il le faire ? Après tant d'années de compétitions, verrons-nous enfin un foreigner devenir le champion des champions ?

 

DEMI-FINALES


ROGUE 1 VS 3 SERRAL


Que dire de cette game; Un Serral presque parfait. Macro gestion, micro gestion, multitask, le finlandais était au dessus tout simplement du champion du monde 2017. Un seul faux pas cependant avec son échec sur sa tentative de cheese. Le finlandais rejoint donc Stats en grande finale et disputera le titre du meilleur des meilleurs.

 

00h13 : Départ standard, la game est calme, les joueurs se développent, posent B4, lancent leur technologie et se scoutent. Roachs, ravageurs des deux côtés avec du drop. 7 mins 30 un drop remplit de baneling géré avec un temps de réaction hors du commun. Des roachs enfouis du coréen infligent du dégat économique cependant. Le coréen a 20 dronew d'avance mais à moins de population d 'armée. Les deux armées à 200 se cherchent. Le finlandais passe la seconde, bourrent dans l'armée et les lurkers de Rogue tandis que des cafards enfouis du finlandais infligent du dégat économique. Rogue tente la contre atatque mais Serral joue à la perfection et positionne son armée pour l'encercler. On pose le nydus coté corréen dans la B1. Serral rentre en catastrophe, perd beaucoup d'unités mais repousse l'assaut. Sa banque a fondu mais sa reproduction est bien gérée. Beaucoup d'hydras côté finlandais. Les runs by de roachs sont presque lancés en continu. Nouveau nydus a 15 mins qui oblige Serral à revenir. Tous les moyens sont bons pour affaiblir l'adversaire, on va même jusqu'à droper des lurkers côté coréen. Le multitask est lancé à 200%, on se bat absolument partout sur la carte, cherchant une faille, un moyen d'atteindre l'économie ou les bâtiments de production. C'est une guerre d'usure où on cherche à faire fondre la banque de l'adversaire. Serral a de l'avance de ce point de vue là, avec plus de 3000 de gaz. Rogue finit par tomber à court et celà se sent sur son armée, Serral est patient et étrangle petit à petit le coréen. Les vipers du finlandais font un travail fantastique. C'est la panique totale chez Rogue qui reproduit en catastrophe des zerglings à 28 minutes de jeu.  Il résiste et se bat avec l'énergie du déséspoir mais la face cam de Rogue veut tout dire, il souffle et cette image veut dire et envoie un message clair, il est perdu. Une dernière concave et c'est terminé après 30 minutes de jeu inte ! SERRAL AVANCE EN FINALE DE LA BLIZZCON ! Le premier foreigner à y parvenir ! Rogue 1 vs 3 Serral

23h36 : Le coréen tente de brain le finlandais en faisant un all in zerglings et en posant une fake B3. C'est vu quelques secondes avant l'attaque. Serral pose des chambres d'évolution en urgence pour wall ses bases. Son baneling nest est déjà en place cependant, le finlanddais est toujours prudent. Rogue ne parvient pas à rentrer mais force l'annulation de la B3 du finlandais. Une bonne détonation de baneling donne l'avantage à Serral. Les deux joueurs s'attaquent mutuellement l'économie. Serral ressort gagnant du multi task, défend bien, a 10 drones d'avance et a des roachs. Le finlandais est patient et attend son adversaire, développant sa technologie. Rogue a du retard et doit sortir. Il voit l'armée qui l'attend en défense et lance le GG sans même engager la fight. Le coréen semble être au fond du trou. Rogue est dans le passé, Serral dans le futur.  Rogue 1 vs 2 Serral

23h26 : Départ très macro de Rogue avec triple hatch et chambre d'évolution alors que Serral cheese et bourre les zerglins sur une aggression early. Rogue doit pull les drones et repousse le finlandais sur la rampe. Serral a du retard, les banelings sont de sortie pour le coréen. Duel de micro gestion, Rogue contre-attaque mais le finlandais défend. Trop d'économie cependant pour le coréen, malgré la bonne micro de Serral, il ne peut combler la différence. Rogue 1 vs 1 Serral

23h19 : Rogue démarre en fanfare la partie en posant une triple hatch avec la troisième posée... en wall. Une production importante de larves donc et une bonne utilité défensive. Voilà quelque chose de nouveau.  Rogue part sur un all in speed zerglings, mais c'est scouté, les banelings sont déjà en défense côté finlandais et le coréen recule. La game se stabilise, on se jauge, on scout et on part sur du roachs ravageurs des deux côtés. 8 mins, on est sur B4 dans les deux camps,  Rogue prend un bon engagement sur l'armée de Serral tandis qu'un drop de roachs du finlandais prélève quelques drones. Le multitask est engagé, on se bat un peu partout sur la carte avec Serral qui mène la danse, défend, contre-attaque, gère son drop et gère des roachs entérrés dans les bases du zerg coréen. Rogue est complètement submergé. Rogue 0 vs 1 Serral

23h09 : Début du match !

23h00 : Nouveau match mirroir, mais cette fois un zerg versus zerg entre le champion du monde en titre et le dernier foreigner du tournoi, le terrible Serral. Jamais un foreigner n'a atteint la finale de la BlizzCon. Le finlandais pourra-il y parvenir, lui qui n'a pas encore perdu une seule game du tournoi ?

 


SOS 0 VS 3 STATS


Une BlizzCon véritablement en dents de scie pour sOs. Battu par Serral, vainqueur ensuite de Zest puis de Maru avant de chuter lourdement ici face à Stats, le joueur protoss aura été une montagne russe de niveau de jeu. Il aura été assez aggressif face à Stats bien que proposant un jeu assez traditionnel, un jeu bien éloigné de ses fourberies. Stats aura été extrêmement solide en défense, semblant anticiper tous les mouvements de sOs et se permettant de le sortir en à peine une trentaine de minutes. Il se qualifie donc pour la grande finale où il rencontrera le vainqueur du match Rogue - Serral.

22h39 : Encore un départ macro game, bien loin de la folie des quarts de finale. On pose stargate des deux côtés. Stats anticipe l'oracle et sort directement un phénix qui défend parfaitemet l'agression de sOs. Ce dernier, dépité, rush les dark templar et continue la production de phénix. Stats ne voit rien venir. Il repère tout de même un proxy pylone et lance en urgence des oracles pour la détéction. Seulement 7 probes qui tombent sous les coups des lames des DT. sOs est en retard et part sur du blink stalker pour essayer de surprendre. Mais il n'a pas vraiment pas assez et se fait repousser. Stats est trop solide et se qualifie pour la finale. sOs 0 vs 3 Stats

22h29 : Opening défensif des deux côtés, clairement on se méfie des fourberies. Blink stalkers pour les deux protoss puis robot, un build order similaire donc. La game est calme mais les deux joueurs préparent tout deux un all in. Les compositions archontes, immortels, stalkers sont prêtes à en découdre. 8 mins sOs campe devant la B2 de Stats. sOs s'empale sur un goulot d'étranglement, perd son war prism et doit recall. Stats contre attaque et a le +2 d'attaque ce qui lui donne l'avantage malgré une bonne reproduction de sOs. C'est le GG. sOs 0 vs 2 Stats

22h18 : Départ standard pour les deux joueurs, on pose une robot très rapide pour sOs tandis que Stats privilégie l'éconnomie. On part sur du drop adeptes sur une base pour sOs tandis que des stakers et un disrupteur push la B2 de Stats. C'est bien défendu cependant.Stats envoie 5 adeptes qui ravagent l'économie de sOs. Celui donne tout ce qu'il a pour faire tomber Stats qui défend comme un lion son territoire. Son économie est suffisante pour reprod et il obtient la victoire. sOs 0 vs 1 Stats

22h11 : Début du match

22h00 : La première demi-finale opposera sOs à Stats dans un match 100% protoss. sOs qui a éliminé Maru semble être au top de sa forme mais Stats ne va certainement pas se lasser faire.

 




Sommaire

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (2)

  • Ragnarok Le 04 novembre 2018 à 11:56

    Et bien ça c'est de la BlizzCon. L'annonce du remake de Warcraft 3, Maru qui se prend 3-0 par sOs qui lui aussi prend sévère par Stats, SpeCial qui défonce Classic, et surtout cette victoire de Serral !

    8 ans qu'on attend ça, qu'un foreigner prenne le trône de champion.

    Signaler ce commentaire

    1
    0
  • Shadow_ Le 05 novembre 2018 à 15:51

    En réponse à #1

    Serral a fait honneur a son statut de grand favori. Le remake de warcraft 3 annonce t'il un retour potentiel a un peu d'esport sur w3 ? Parcontre aurons nous le même système l'année prochaine sur sc2 ? 4 wcs , 3 gsl , 2 ou 3 iem dont le wc, 2 gsl super tournament, 1 event global et la blizzcon ?

    Signaler ce commentaire

    0
    0

Infos compétition

Date début:
26/10/2018
Date Fin:
04/11/2018
Starcraft II
Fiche icone

Fiche compétition

Fiche icone

Phase de groupes

Fiche icone

Phase finale

Fiche icone

Streams

Fiche icone

Participants

Fiche icone

Classement

Streams populaires

Signaler le commentaireX

Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

Staff Nous contacter Travailler avec nous

Site map

Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

Réseaux sociaux

Derniers commentaires

Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.