X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

SK Telecom T1 championne du monde !

  • 31 octobre 2015
  • icone commentaire0 commentaire
  • icone vue3279
 
17h00 : Fini de rire pour les SK Telecom T1. Vexés de s'être faits snowball lors de la manche précédente, les SKT en reviennent à une approche plus prudente et méthodique. Se disant sans doute qu'ils n'auront pas deux fois autant de réussite, les KOO font de même ce qui a pour résultat un match particulièrement lent et ennuyeux durant lequel les SKT dominent largement sans qu'il ne se passe grand chose hormis du farm et de la prise d'objectif. Avec un seul kill pris en 35 minutes, à aucun moment les KOO ne se sont montrés dangereux tandis qu'à l'inverse Faker dominait le champs de bataille avec Faker. Une dernière manche qui illustre bien le fossé qui existe entre les deux finalistes du jour.

Cette finale ne restera pas dans les annales (que ce soit en terme de jeu ou d'organisation par Riot) mais qu'importe pour les SKT : à un petit excès de confiance près, ils ont réalisé une compétition parfaite et offert à la structure son deuxième titre en trois ans.

16h00 : Réfléchissant déjà à ce qu'ils allaient dire à l'interview d'après match, les SKT ont perdu le match dès le niveau 3 en décidant de se suicider les uns après les autres lors d'une escarmouche digne des Challenger Series qui a permis à Hojin de commencer la partie à 4-0. Alors qu'en face les KOO avaient opté pour une composition kamikaze dont l'unique but était de snowball, les SKT ont décidé de donner aux KOO ce qu'ils voulaient, dans l'espoir sans doute de rendre leur victoire encore plus spectaculaire. Au lieu de cela, les SKT ont concédé leur première défaite du tournoi et le pire c'est que cette victoire n'est même pas rassurante pour les KOO. Même avec une avance scandaleuse ils ont été malmenés en mid game, perdant des teamfights impossible à perdre avant que Smeb n'aille gagner le match tout seul. À moins que les SKT ne fassent à nouveau preuve d'un tel manque de respect par la suite, le destin des KOO semble bel et bien scellé.

15h00 : S'ils n'avaient été que spectateurs de la victoire de SKT dans la première manche, les KOO Tigers ont clairement perdu cette deuxième manche qui, quelques instants avant la fin, était encore parfaitement équilibrée et qu'ils ont même dominée par moment. En confiance, les SKT décident de tenter un dive extrêmement risqué dès le niveau 1 et se ramassent complètement. Les KOO sautent sur l'occasion pour prendre le match à leur compte en accroissant leur avance sur la bot lane. Loin de profiter de leur avance, les KOO se font rapidement rejoindre en mid game par les SKT qui exploitent la moindre petite erreur stratégique pour refaire leur retard. C'est cependant vers la même période que Smeb commence à devenir vraiment inarrêtable avec Fiore ce qui permet à KOO de reprendre la main grâce à du split push et, si les deux équipes étaient à égalité aux golds, ce sont bien les Tigres qui menaient la danse autour du baron. Impatients, les KOO jouent très mal le coup et perdent le teamfight et le baron sans rien obtenir en retour. Un dive plus tard à leur tourelle d'inhib bot, la partie est déjà finie.

14h00 : Beaucoup trop passifs, les KOO Tigers ont perdu le match dès le début de partie en laissant SKT prendre rapidement des kills cruciaux. Les KOO n'avaient préparé aucune surprise stratégique et leur style habituel n'a absolument pas fonctionné. Bons en défense en mid, les KOO ont réussi à contenir le split push des SKT qui ont montré qu'ils avaient plus d'une corde à leur arc en forçant, une fois n'est pas coutume, des teamfights. Là encore les KOO ont fait preuve de lenteur et de passivité, se faisant systématiquement surclassé dans le domaine censé être leur point fort. Si elle n'a pas été rapide, cette première victoire de SKT est aussi indiscutable que préoccupante pour la suite de la finale.

Éliminés LGD, EDG, KTR et FNC. Après un mois de compétition, c'est KOO Tigers qui a gagné le droit de défier le boss de fin de ce Championnat du Monde : SK Telecom T1. Faker et sa bande ont été tellement écœurants de facilités durant leurs 12 parties et on aurait tout aussi bien pu leur donner directement une place en finale que ça n'aurait strictement rien changé à la compétition. Les KOO ont été un peu plus secoués en chemin mais ont globalement fait un bien meilleur Championnat du Monde que ce que tout le monde leur prédisait : hormis ces défaites face à FW en poules qui font quelque peu tâche, les KOO n'ont lâché qu'une seule manque face à une bonne équipe de KT Rolster.

Malheureusement pour eux et le suspense, les KOO n'ont clairement pas l'allure de candidats crédibles au titre suprême et cela vient autant de considérations individuelles que du style de jeu respectif de ces deux équipes. SK Telecom T1 est une machine à gagner : les 6 joueurs de l'équipe n'ont qu'un seul réel défaut, une tendance à snober quelque peu l'adversaire en début de partie. Face à des équipes misant tout sur l'early cela peut en de rares occasions leur faire prendre un léger retard après 10-15 minutes mais cela n'a aucune importance. Qu'ils soient devant ou derrière les SKT font en toute occasion montre d'un sang-froid effrayant une fois arrivés en mid game. Regarder SKT jouer c'est comme assister à un ballet parfaitement réglé : les joueurs savent en tout occasion ce qu'ils doivent faire pour exploiter au mieux une faille dans la ligne adverse et transformer une situation qui semble compromise en victoire. Évitant au maximum les teamfights, les SKT ont élevé au rang d'art la rotation, gagnant la partie à coup d'escarmouches, de push et d'échange d'objectifs.

La seule variation dans le style de l'équipe réside dans le choix de son mid laner : avec Faker, SKT se montre plus entreprenante en début de partie et tente davantage de snowball tandis qu'avec Easyhoon les 20 premières minutes sont souvent plus calmes.

L'approche des KOO Tigers est assez similaire : loin d'être des foudres de guerre en début de partie, les Tigres savent jouer en étant menés et renverser la situation en mid ou late game. La grosse différence entre les deux réside dans la manière : à l'inverse des SKT, les KOO aiment les teamfights et tenteront systématiquement d'en provoquer même s'ils sont derrières. À ce moment-là du match, Smeb a habituellement pris une grosse avance sur l'autre top et peut tranquillement rentrer dans le tas tandis que les deux carrys de l'équipe lui servent de soutien.

Si l'on se penche sur les joueurs il ne semble pas y avoir matière à discussion. Hormis sur la top lane ou le duel entre MaRin et Smeb s'annonce particulièrement épique et indécis, les SKT semblent systématiquement plus forts. S'il réalise de très bons championnat du monde, Hojin n'a pas la versatilité et l'impact de Bengi. Lui aussi très bon, PraY ne peut pas vraiment rivaliser avec la machine à tuer qu'est Bang depuis le début du tournoi même si GorillA est peut-être légèrement au dessus de Wolf dans le 2v2. Il y a enfin un monde entre Faker et Easyhoon d'une part et KurO d'autre part. Mais comme nous l'avons déjà écrit avant : cela n'a aucune importance. KurO est un bon farmer prudent qui est là pour apporter ses dégâts en teamfight et il peut se contenter d'essayer de survivre à l'early face à un meilleur mid, chose qu'il faut au demeurant très bien.

Il ne semble y avoir que deux façons de battre SK Telecom T1 : dominer l'équipe en début de partie puis snowball en jouant parfaitement, la contraindre à des teamfights en mid/late game alors que les deux équipes sont à égalité et jouer parfaitement. Prendre une manche est tout à fait envisageable pour les KOO mais remporter un Bo5 relève pour l'heure de l'utopie. Puisqu'elle ne dominera pas l'early, KOO n'a plus d'autre choix que de forcer SKT à se battre, chose que bengi, Wolf et les autres évitent généralement très bien s'ils n'ont pas une grosse avance. Les SKT étant bien meilleurs sur le plan stratégique et dans leurs rotations, les Tigres ne peuvent en tout cas pas espérer remporter le match en affrontant SKT avec leurs propres armes et, sauf grosse surprise au niveau des bans et des picks (domaine où les deux équipes se valent), on devrait donc assister à des matchs durant lesquels SKT tente de prendre l'avantage en early tandis que KOO tente de donner l'avantage à Smeb en early. En mid game, cela dépendra de l'écart aux golds mais les SKT essayeront plus que probablement de donner le tournis à leurs adversaires qui tenteront de les forcer à teamfight.

Pour l'intérêt de la compétition, il serait bon que les KOO livrent une bonne prestation et prennent au moins une manche à SKT : qu'une équipe parvienne à ce point à écraser la concurrence pour la deuxième année consécutive (il avait fallu des Royals offrant un style de jeu unique pour prendre une petite manche aux Samsung White l'an passé) serait assez préoccupant pour l'avenir esportif du titre de Riot Games.
 
  VS.  
 
Forme actuelle : 12V - 0D   Confrontations : 12-2   Forme actuelle : 10V - 3D
Derniers picks :



KDA : 5,1
  Top   Derniers picks :



KDA : 5,3
Gyeong-hwan "MaRin" Jang     Kyung-ho "Smeb" Song
Derniers picks :



KDA : 6,9
  Jungler   Derniers picks :



KDA : 7,5
 
Seong-ung "bengi" Bae     Ho-jin "Hojin" Lee
Derniers picks :



KDA : 7,3
  Mid   Derniers picks :



KDA : 8
Sang-hyeok "Faker" Lee     Seo-haeng "kurO" Lee
Derniers picks :



KDA : 19,9
  Marksman   Derniers picks :



KDA : 6,8
 
Jun-sik "Bang" Bae     Jong-in "PraY" Kim
Derniers picks :



KDA : 8,8
  Support   Derniers picks :



KDA : 5,1
 
Jae-wan "Wolf" Lee     Beom-hyeon "GorillA" Kang
 

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (0)

    Infos compétition

    Date début:
    01/10/2015
    Date Fin:
    31/10/2015
    League Of Legends
    Fiche icone

    Fiche compétition

    Fiche icone

    Phase de groupes

    Fiche icone

    Phase finale

    Fiche icone

    Streams

    Fiche icone

    Participants

    Fiche icone

    Classement

    Streams populaires

    Signaler le commentaireX

    Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

    EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

    Staff Nous contacter Travailler avec nous

    Site map

    Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

    Réseaux sociaux

    Derniers commentaires

    Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
    Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.