X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

Esportsfrance : la fin d'une époque

  • 07 novembre 2013
  • icone commentaire3 commentaires
  • icone vue12070
Comme vous n'avez pas manqué de le remarquer, Esportsfrance n'était pas au mieux de sa forme ces dernières semaines et si une partie des problèmes du site est due à d'autres facteurs (dont la difficulté toujours croissante de trouver des rédacteurs bénévoles et des bugs touchant les bannières et affiches), c'est essentiellement dû au fait que la rédaction était très occupée à préparer l'après Esportsfrance.

En effet, d'ici quelques jours et après près de 10 ans d'activités, Esportsfrance va cesser d'exister sous sa forme actuelle. Comme vous le savez sans doute, Esportsfrance appartient depuis 2010 à Oxent, société qui organise notamment l'ESWC et édite les sites Gamersband et Toornament. Sans entrer dans les détails, la relation entre la rédaction d'Esportsfrance et Oxent a toujours été compliquée sans que l'on puisse pointer du doigt l'une ou l'autre partie. Le plus gros problème est que nous ne nous sommes jamais compris : notre relation aura été une longue suite d'incompréhensions autour de l'avenir d'Esportsfrance, nos objectifs, notre place au sein de la société Oxent.

Depuis environ un an, nous étions arrivés à un compromis : la rédaction gérait le site de façon complètement autonome sauf pour les finances qui restaient chez Oxent mais, très vite, cette solution a montré ses limites dans la mesure où nous étions de plus en plus désireux de refaire complètement le site or Oxent avait toujours refusé d'ouvrir le code à quelqu'un d'extérieur à l'entreprise. Il y a quelques mois, nous avons fait part de notre désir de racheter Esportsfrance pour une somme symbolique puisque le site ne cessait de descendre dans la liste des priorités d'Oxent (organiser une Coupe du Monde chaque année est déjà un travail à temps plein) mais cette proposition a été refusée et après quelques semaines de négociations pour tenter de trouver un terrain d'entente, Oxent nous a fait part d'une décision assez surprenante (c'est nous qui brandissions cet argument jusqu'à présent) : ils souhaitaient conserver Esportsfrance mais pas la rédaction qui était du coup priée de se trouver un autre site.

La surprise a rapidement fait place à la colère parmi les rédacteurs et même certains anciens qui voyaient cette décision comme un vol mais, avec le recul, je pense que c'est un mal pour un bien. Même si je ne digèrerai probablement jamais complètement la perte d'Esportsfrance, cette "expropriation" nous a forcé à prendre nos responsabilités et à aller de l'avant. Depuis des semaines nous travaillons avec acharnement pour développer et remplir le site qui hébergera à l'avenir l'ex-rédaction d'Esportsfrance :
 

Esportsfrance continuera d'exister mais deviendra un portail général de l'Esport dont Oxent vous parlera plus en détail prochainement. Le site ne produira plus de contenu et nous invitons donc tous nos lecteurs à nous suivre dans cette nouvelle aventure qu'est Esportactu.fr : nouveau site, nouvelles résolutions mais même rédaction et même volonté de produire un contenu de qualité qui a depuis toujours fait la renommée d'Esportsfrance (même si les derniers mois n'ont clairement pas fait honneur à cette réputation).

J'ai passé plus de quatre ans au sein de la rédaction d'Esportsfrance avec des hauts et des bas, des déplacements en LANs mémorables, de belles rencontres et un peu plus de 1000 articles publiés. Au moment d'écrire ces lignes, l'émotion de perdre celui qui était devenu en quelque sorte mon bébé adoptif se rivalise à l'excitation de me lancer dans une nouvelle aventure avec enfin la possibilité de réaliser exactement ce que nous voulons (et personne sur qui rejeter la faute si ça se passe mal).

Plusieurs centaines de personnes ont contribué à faire d'Esportsfrance un acteur de l'Esport français dont une bonne moitié que je n'ai jamais eu la chance de côtoyer, trop pour tous les cités. Je tiens aujourd'hui à les remercier au nom du staff pour l'énergie, le temps et l'enthousiasme qu'ils ont mis bénévolement au service de ce beau projet : merci à vous tous qui avez fait vivre Esportsfrance 5 jours, 5 mois ou 5 ans. Je m'en voudrais cependant de ne pas citer les "pères fondateurs" qui ont permis à Esportsfrance d'exister : Herman, Wolfou et bien entendu Ahriman (qui travaille aujourd'hui pour Oxent).

Merci surtout à vous fidèles lecteurs d'Esportsfrance qui nous suivez parfois depuis la naissance du site, donnez un sens à notre travail et le jugez avec le niveau d’exigence qui distingue depuis toujours notre lectorat (et a occasionné quelques insomnies aux rédacteurs soumis à votre examen critique). Nous espérons vous voir nombreux sur Esportactu et surtout être en mesure de corriger les nombreux défauts présents sur Esportsfrance ces dernières années et dont nous sommes pleinement conscients.

Cet article marque la fin d'Esportsfrance en tant que site d'actualité mais il ne s'agit peut-être que d'un au revoir et pas d'un adieu. Qui sait où sera l'esport français dans 2 ans ? Un site d'actualité indépendant et professionnel sera peut-être enfin viable. Si c'est le cas, avouez qu'il serait dommage de voir disparaître un nom qui fait l'envie de nos concurrents depuis toujours : Esportsfrance.


Sommaire

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (3)

Signaler le commentaireX

Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

Staff Nous contacter Travailler avec nous

Site map

Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

Réseaux sociaux

Derniers commentaires

Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.