X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

SC2 : Bilan de la BlizzCon

  • 06 novembre 2017
  • icone commentaire1 commentaires
  • icone vue398
Retour sur le tournoi phare de Starcraft , 2 la BlizzCon qui aura vu Rogue s'adjuger  le trône de champion du monde.

 
Une phase de groupe qui a démarré sur les chapeaux de roues.

 
Le traditionnel choc entre le circuit WCS foreigner et le circuit coréen nous a habitués à un massacre durant les 1ers jours de compétition. On se souvient encore chez Esport Actu du cuisant 3-0 prit par Lilbow champion WCS,  face à Life il y a 2 ans. Cependant cette année, et bien que de nombreux foreigners aient chuté, le niveau de jeu moyen proposé par les joueurs a été tout simplement hallucinant en ce début de tournoi. Snute qui rate d'un cheveu de zergling de faire tomber TY, Neeb qui bat le futur champion du monde Rogue lors de leur 1re rencontre, où Elazer qui sort Dark, le finaliste perdant de la BlizzCon 2016, autant de matchs qui ont démontré que les foreigners n'étaient pas là pour subir la foudre coréenne.
 

La révélation Special

 
Difficile de parler de la bonne prestation offerte par les foreigners, sans aborder le cas du terran mexicain Special, anciennement Major, qui s'est montré sous son meilleur jour durant ses Globals Finals. Stats puis TY et Elazer auront chuté sous ses coups impitoyables. Le joueur capable du meilleur comme du pire s'est véritablement transcendé dans ces WCS,  et après l'élimination de l'américain Neeb, beaucoup ont vu en lui le dernier espoir capable de faire tomber la Corée. Sa chute 3-0 contre soO aura été rude, mais n'enlève rien à son parcours exceptionnel.
 

Les déceptions

 
Des joueurs déçus, forcément il y en a eu, à commencer par Neeb champion WCS, seul foreigner à avoir remporté un tournoi majeur sur les terres coréennes. Difficile de lui en vouloir sachant qu'il est tombé par Rogue. Autres déceptions pour Stats,  joueur ayant accumulé le plus de points tout au long de l'année sur le circuit WCS Corée, qui n'est pas parvenu à franchir la phase de groupe. Innovation aura aussi chuté bien trop tôt dans cette compétition, atteignant les quarts de finale lui que beaucoup voyaient comme LE favori de la compétition.
 

soO l'éternel poulidor

 
Le finaliste malheureux  de cette BlizzCon arrivera-t-il à renouer avec un titre ? 11e finale de perdu pour le zerg, 4e finale d'affilée perdue dans un tournoi majeur. Son dernier titre remonte à 2015, lors de sa victoire en Kespa Cup. Le joueur a pourtant été excellent tout au long de l'année, mais à chaque fois il lui manque ce petit quelque chose pour remporter des titres tant convoités.
 

Rogue le champion inattendu.

 
Qui aurait parié sur Rogue, le joueur zerg qui a littéralement arraché sa qualification pour les Globals Finals sur le fil, au nez et à la barbe de SoS, lors de AfreecaTV GSL Super Tournament joué fin septembre. Pour se qualifier, le joueur de 23 ans devait aller chercher la victoire ni plus ni moins, et il y est parvenu face à herO en final.
 
Son parcours en BlizzCon n'a pas été des plus facile. Bien mal engagé dans les phases de groupes, puisque chutant une 1re fois face à Neeb, Rogue a remonté la pente, battant au passage Nerchio puis prenant sa revanche sur le joueur américain. En phase finale, c'est une nouvelle fois herO, qui subira le courroux du joueur zerg, puis TY vainqueur d'Innovation. Ne restait alors que l'obstacle soO, qu'il parviendra à franchir sur le score de 4 à 2.  Il repart donc avec le trophée de champion du monde et la coquette somme de 280 000 $ le propulsant directement à la 9e place des joueurs ayant le plus remporté d'argent sur le RTS de Blizzard.

 
Une année 2018 pleine de promesses

 
Starcraft 2 est mort, Starcraft 2 dead game. Vraiment le jeu est mort ? La compétition a rarement été aussi serrée tout au long d'un Global Final où  les foreigners ont montré une résistance acharnée face à la domination coréenne et l'année 2018 s'annonce exaltante. Des home story cup refont leur apparition (la prochaine se jouera d'ailleurs dans quelques jours), la légende MMA a terminé son service militaire et a annoncé son retour sur Starcraft 2, se faisant recruter en passant par ses anciens camarades de la Team Expert, Rogue va devoir défendre son titre et soO continuera d'en chercher un.
 
Du côté de la scène foreigners, on est en droit de se demander si Special/Major ne va pas aller détrôner le roi Neeb, tant son niveau de jeu a été excellent durant les Globals Finals.  De plus, le jeune espoir italien Reynor et le français Clem fêteront tous deux leur 16 ans cette année et pourront enfin participer aux WCS. Rappelons que Clem s'est déjà qualifié une fois, mais a dû laisser sa place puisqu'il n'avait pas l'âge minimal requis.

En parallèle, Blizzard a annoncé que le mode multijoueurs de Starcraft 2 serait bientôt disponible en free to play.  De nouveaux talents vont peut-être émerger prochainement et chambouler le microsome de la scène Starcraft 2.
 
Merci à vous de nous avoir suivi tout au long de la compétition, on vous donne rendez très bientôt pour toujours plus de fourberies protoss, de creep  zerg et de marines surdrogués au stimpack.
 
NB : Merci à Ragnarok pour son aimable participation à la rédaction de l’article
 

En relation avec l'article

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (1)

Signaler le commentaireX

Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

Staff Nous contacter Travailler avec nous

Site map

Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

Réseaux sociaux

Derniers commentaires

Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.