X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

Retraite : Lilbow s’exile de StarCraft 2

  • 21 juillet 2016
  • icone commentaire2 commentaires
  • icone vue1271
Il vient tout juste d’avoir 21 ans et pourtant il a pris la lourde décision de quitter la scène professionnel de son jeu fétiche. Ce jeu qu’il l’avait vu sacrer champion du monde hors Corée il y a de cela moins de dix mois. Pour tous les grands moments qu’il nous a procurés , nous allons faire un retour sur sa courte, mais généreuse carrière. Trois années se sont écoulées, trois équipes.
 

Nuit Blanche : les débuts (Juil 13- janv 14)


Notre bon Lilbow qui tire son pseudo de little bowman ( les archers d’un célèbre jeu de stratégie) a fait ses classes chez Nuit Blanche. C’est ici que du haut de ses 18 ans, il remporta son premier titre : la HFLAN6 en battant notamment PtitDrogo, DnS et par deux fois Mlord.
Ces bons résultats lui ouvrent la voie d’une équipe allemande.

 

XMG : le tremplin (janv 14 – nov 14)


Le début de l’année est marqué par un transfert pour notre bon Lilbow qui s’en va rejoindre son compatriote ToD chez XMG. Les résultats arrivent tout de suite. En effet, Lilbow se qualifie tout de suite pour les WCS et en parallèle, il atteint les finales des underdogs de la saison 4. Sa participation aux WCS l’empêche de jouer les demi-finales de la saison 5 des Underdogs. Cependant il n’a plus ce souci-là les saisons suivantes et les titres s’enchainent.
En mars de cette même année, il gagne aussi le titre de champion francophone face à son coéquipier ToD. Si sur le plan national Lilbow fait la loi , ce n’est pas encore le cas au plan international, il échoue en challenger des saison 2 et 3 des WCS et n’obtient que des tops 24 en Dreamhack. En septembre , il perd contre MaNa une défaite rageante par trois cartes à quatre dans une compétition organisée par BaseTrade tv : « « Who’s The Best European » . Au cours de ce tournoi, il s’était défait de Bly, Dayshi, Pig et Welmu. Un mois plus tard, il remporte le « Foreigner Fun » organisé par Pughy en battant Kas, Petraeus, Kane et de nouveau Petraeus. C’est le premier titre non national de notre cher Lilbow.

 

Millenium : Lilbow devient Lilbownaparte ( Dec 14- Juil 16)


En signant chez Millenium, l’objectif est clair pour le protoss, il faut faire des résultats en WCS ; il faut prendre le contrôle de l’Europe, car la France est conquise depuis un bon moment. Le premier, rendez-vous est manqué, le grand Showtime s’est dressé sur sa route en challenger et l’a vaincu. Les doutes arrivent entre les trois éliminations en challenger consécutives et les résultats moyens en NationWar II obtenue l’année passée ( deux victoires pour quatre défaites ). Mais les doutes vont bientôt disparaitre, car le petit archer va bientôt passer général.

uThermal sera l’adversaire qui va lui permettre de passer la barrière psychologique des WCS. La bête est lancée : Kelazhur puis Hydra seront ses victimes pour la première phase de groupe ; iAsonu et iaguz pour la seconde phase. Mlord en quart puis Bunny en demie, il retrouve donc Hydra en finale, le manque d’expérience face un champion MSL ( BroodWar ) comme le zerg lui sera fatale, il échouera pour sa première finale mondiale. On dit qu’on apprend plus de ses défaites que de ses victoires et notre cher Lilbow va le prouver dès la saison suivante.

Il bat aisément SortOf en challenger sans perdre de maps. La première phase de groupe est plus compliquée, il subit une défaite contre GunGFuBanDa, mais il se qualifie en battant Neeb une deuxième fois. La seconde phase de groupe montre tout son talent en s’imposant face à a deux Coréens Jaedong puis son coéquipier ForGG. En quart de finale il remonte un déficit de deux maps contre le tenant du titre Hydra, Lilbow vient alors de vaincre son troisième coréen consécutif de la compétition, Zanster lui tiendra tête en demie et MaNa le local de la compétition se dressera sur sa route pour une épique finale avec un rush zealot pour détruire le nexus de MaNa qui était son dernier bâtiment debout. Lilbow devient le premier champion WCS foreigner. La suite sera moins glorieuse, ses deux finales de WCS lui permettent de participer à la Blizzcon où il sera éliminé sèchement sans rien montrer face à Life. Par la suite il se défendra qu’il était en pleine préparation pour la transition sur LOTV. Par la suite il gagnera les NationWars III avec la France, mais en restant totalement dans l’ombre d’un Mlord sur une autre planète ( 21-2 de ratio, 4 all-kill dont la Corée en finale ). Depuis que LOTV est sorti et notamment en 2016 Lilbow est devenu l’ombre de lui-même seulement deux tops 16 en DreamHack, deux tops 32 en WCS rien de bien folichon. Seul point d’orgue pour cette année 2016, sa victoire en Topdogs contre MLord en remontant un 0-3 délicat.

 
Un grand Merci à toi Lilbow pour tous ces bons moments.

Crédit photographique : Millenium.org

Palmarès :
1 WCS
1 Foreigner Fun ( tournoi mineur)
1 Francophone Championship
8 Underdogs ( record)
1 Topdogs
1 Gamers Assembly

Résultats notables:
1 finale WCS
1 finale Who’s The Best European
2 troisième place Gamers Assembly
1 troisième place la GPL 2015 international challenge

 

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

credit photographique : source photographique

credit photographique : source photographique

 

Vos réactions (2)

  • Canasson Le 21 juillet 2016 à 16:41

    "Libownaparte" j'aime!

    Un des meilleurs français quitte la scène. Même si son style n'est pas le plus plaisant de tous, il gagnait et ça peu en sont capables, et aucun ne l'a fait à part lui en WCS. En plus je crois pas que la race fusse particulièrement pétée au moment là.

    Juste, s'il pouvait nous épargner les 100 jours...

    Signaler ce commentaire

    3
    0
  • Shadow_ Le 21 juillet 2016 à 17:45

    En réponse à #1

    il a réussi a gagner la où beaucoup ont échoué ! certes ce n’était pas un stephano mais il nous a fait vibrer quand même !

    Signaler ce commentaire

    0
    0
Pour télécharger des streams sur YouTube, utilisez Video Downloader par Freemake

Signaler le commentaireX

Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

Staff Nous contacter Travailler avec nous

Site map

Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

Réseaux sociaux

Derniers commentaires

Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.