X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

Royal Never Give Up 3 - 1 Fnatic

  • 21 octobre 2017
  • icone commentaire0 commentaire
  • icone vue82

: Twitch - Youtube - Azubu - O'Gaming - Eclypsia


Le parcours de Royal Never Give Up

Sans un début de match parfait de G2 lors de la dernière journée, Royal Never Give Up aurait terminé la phase de poules invaincue et mérite assurément sa première place suite à ses deux victoires face à Samsung Galaxy. Le groupe C était pourtant loin d'être évident car, hormis le Fenerbahçe qui n'a été qu'une blague, les autres équipes auraient toutes pu se qualifier ou du moins si les G2 avaient joué toute la semaine comme lors de la dernière journée.

Comparer cette équipe de Royal avec les deux qui ont atteint la finale du Championnat du monde par le passé est vain tant les contextes sont différents mais, une chose est sure, Royal Never Give Up est au sommet de sa forme avec cet effectif. Après un début d'été grevé par l'absence d'Uzi, l'équipe a peu a peu réapris à jouer ensemble et semble avoir atteint son pic au Championnat du monde. Pour couronner le tout, Royal n'est plus aussi Uzi-dépendante que par le passé et se concentre sur certains matchs davantage sur l'un ou l'autre de ses solo-laners.

Reste que s'ils respirent la forme, les RNG conservent des faiblesses à commencer par leurs débuts de partie pas toujours irréprochables. Leur défaite en finale de la LPL a également mis en lumière le fait que, mise sous pression, l'équipe ne réagit pas toujours bien. Alors qu'elle menait 2-0, un seul début de manche complètement raté a suffit à les sortir complètement du Bo5.
 

Le parcours de Fnatic

Fnatic est un véritable miraculé de la phase de poules. Après avoir été menée 4 - 0 l'équipe européenne a remporté ses deux derniers matchs de poules puis deux autres de barrage pour arracher la deuxième place du groupe aux Immortals et aux Marines. Aussi admirable que soit cette qualification (qui rassure en tout cas sur le mental de l'équipe), elle n'aurait jamais eu lieu si IMT et GAM ne s'étaient pas effondrés sous la pression. Cela ne diminue en rien les qualités de Fnatic mais remet en perspective leur qualification tumultueuse.

Comme souvent dans les grands événements, sOAZ et Rekkles se sont réveillés pour rappeler durant quelques matchs ce dont ils sont capables. C'est cependant à son collectif que Fnatic doit sa qualification, un collectif qui n'a jamais aussi bien joué que depuis que ces joueurs évoluent ensemble et il n'y a aucune raison de penser qu'il en ira différemment face à RNG.

Si Fnatic a affiché un mental irréprochable et un très grand opportunisme en late game, les débuts de partie ne sont cependant pas la tasse de thé de l'équipe. Même s'il y a eu des contre-exemples, Caps et la bot lane ont plus d'une fois été mis à mal lors des quinze premières minutes et il a fallu un tour de force de toute l'équipe (et des erreurs de l'adversaire) pour renverser la vapeur.
 

Le match

Après l'incroyable prestation de Misfits hier, beaucoup se prennent à rêver d'une qualification de Fnatic en demi-finales. Si ce n'est bien entendu pas du domaine de l'impossible, Royal reste le favori tout désigné de cette rencontre et si SKT l'était également, les contextes sont bien différents.

Comme nous l'avons souligné ci-dessus, Fnatic doit une bonne partie de sa qualification a son mental irréprochable mais elle la doit aussi aux trop nombreuses erreurs de ses adversaires quand ceux-ci étaient devant or ce n'est pas vraiment dans les habitudes des RNG de laisser filer un match qu'ils dominent.

Il reste à voir si les RNG ont fait des progrès niveau résistance au stress depuis la finale de la LPL qui les a vus perdre tous leurs moyens après une seule erreur mais, pour le reste, RNG semble faire jeu égal ou être supérieur à Fnatic dans tous les secteurs de jeu. Les deux équipes ne sont pas (plus) des monstres du début de partie et ont tendance à viser le late game mais les Chinois sont bien plus rigoureux dans leur exécution en mid game et ne feront pas autant de cadeaux aux Européens en late qu'IMT et GAM. Pour toutes ces raisons, la présence d'une équipe européenne en 1/2 semble assez peu probable même si, encore une fois, cela reste possible.

Un dernier facteur à prendre en considération est le public. Fnatic jouit d'une excellente réputation en Chine et a pu compter sur le soutien des fans en phase de poules car il n'y avait pas d'équipes chinoises dans le groupe B. Ce sera cependant une toute autre affaire en quarts-de-finale où le public local sera tout acquis à la cause de RNG qui s'érige de plus en plus comme l'équipe la plus populaire du pays (et donc du monde).
 

Programme

Quarts-de-finale
 
Le 19/10/2017 à 10:00 Longzhu Gaming   0 - 3   Samsung Galaxy
Le 20/10/2017 à 10:00 SK Telecom T1   3 - 2   Misfits
Le 21/10/2017 à 10:00 Royal Never Give Up   3 - 1   Fnatic
Le 22/10/2017 à 10:00 World Elite   0 - 0   Cloud9



Sommaire

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (0)

    Signaler le commentaireX

    Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

    EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

    Staff Nous contacter Travailler avec nous

    Site map

    Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

    Réseaux sociaux

    Derniers commentaires

    Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
    Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.