X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

Les LCS EU bientôt coupés en quatre

  • 09 septembre 2017
  • icone commentaire3 commentaires
  • icone vue335
Esportactu a pour règle de ne jamais relayer les rumeurs aussi fiables soient leurs sources. Nous ferons exceptionnellement une demi-exception dans la mesure où ladite rumeur (rapportée par ESPN au sein de deux articles) a été confirmée par de nombreuses personnes y compris un des principaux intéressés.

Mise sous pression par les équipes européennes qui estiment être la cinquième roue du carrosse dans la politique de Riot Games (quatre ont postulé pour obtenir une franchise en LCS NA et H2K a menacé de fermer sa section LoL s'il n'y avait pas de changements), l'éditeur nord-américain aurait décidé de revoir drastiquement sa copie pour les LCS EU à partir de la saison prochaine. Il ne sera pas question de franchises (quoique les premières rumeurs ne font état d'aucun système de promotion) mais de championnats nationaux suivis d'une ligue continentale qui fera office de Champion's League de LoL. Qu'ils aient raison ou non, les boss de Riot ont visiblement décidé de s'inspirer du sport traditionnel que ce soit pour les LCS NA (qui ressemblent de plus en plus aux NFL, NBA et consort) ou pour les LCS EU qui auront désormais un mode de fonctionnement proche de celui du football, du volley ou de tout autre sport européen.

Même si elles étaient autant pour un système de franchises que leurs consœurs nord-américaines, les équipes européennes savent que l'idée est très impopulaire auprès de leurs  fans et ont donc essentiellement appelé Riot à faire des efforts en terme de monétisation de la scène et de redistribution des revenus. Même si on ignore pour l'heure les motivations exactes de l'éditeur dans la mesure ou la nouvelle n'a toujours pas été annoncée officiellement, Riot a visiblement estimé que le meilleur moyen d'y parvenir était de couper les LCS en 4 ligues de 6 équipes chacune histoire peut-être d'appâter des sponsors nationaux.
 

Le fonctionnement des LCS EU nouvelle version

Comme dit précédemment, il y aura désormais quatre ligues nationales en Europe : une au Royaume-Uni (Londres plus précisément), une en Espagne (Barcelone), une en France (Paris) et une en Allemagne (Berlin). Chaque ligue sera composée de six équipes pour un total de vingt-quatre équipes. Les équipes recevront apparemment une licence garantissant leur présence au sein de la ligue pendant X années mais elle ne sera pas éternelle.

En fonction de leurs résultats, les équipes de chaque ligue commenceront à divers stades de la "Champion's League" : les deux premiers directement dans le tournoi principal, les deux suivants dans le "Play-In" et les deux derniers dans les qualifications ouvertes. La Champion's League proprement dite verra s'affronter seize équipes dont certaines pourraient être des équipes n'évoluant même pas au sein d'une ligue nationale puisqu'il y aura des qualifications ouvertes.
 

La répartition des équipes

Il y a actuellement dix équipes en LCS EU ce qui signifie qu'il reste 14 places à pourvoir. Lesdites places seront distribuées par Riot mais on suppose que les équipes évoluant actuellement en Challenger Series (Ninjas in Pyjamas, Mysterious Monkeys, le Paris-Saint-Germain, Red Bulls, Wind and Rain et Origen). Les dix équipes de LCS auront bien entendu la priorité et vont apparemment pouvoir choisir leur région même si Riot mettra peut-être une limitation pour éviter qu'elles ne se retrouvent toutes dans les deux mêmes ligues. Même si le choix n'est pas définitif, les équipes auraient apparemment choisi ces villes à l'heure actuelle :

Londres
Barcelone
Paris
Berlin
H2K-Gaming avait initialement choisi l'Espagne mais aurait (toujours d'après ESPN) ensuite changé d'avis pour aller en Allemagne.

Il y a clairement un gouffre entre d'une part Londres et Berlin et d'autre part Barcelone et Paris. Le choix de Berlin s'explique assez facilement par l'origine des équipes initiales (UoL, ROC, S04) et la volonté de ne pas déménager. Si le choix de Londres peut surprendre, notamment pour G2 qui est espagnole, plusieurs raisons permettent de l'expliquer. D'une part les taxes sont moins élevées au Royaume-Uni, d'autre part cela garanti aux équipes une audience anglophone plus large que les ligues allemande, française et espagnole. Se retrouver ainsi dans les deux mêmes ligues offre l'avantage aux équipes de disputer de nombreux matchs intéressants or leur but va désormais être d'attirer un maximum des anciens spectateurs des LCS afin de maximiser leurs revenus.

L'effet négatif c'est qu'il n'y a que deux places automatiquement qualificatives par région et qu'elles auront donc plus de mal à se qualifier. C'est sans doute pour cette raison que H2K (bien qu'anglaise) a initialement choisi l'Espagne. La structure s'est sans doute dit que G2 et GIANTS iraient là-bas ainsi que des équipes comme Origen, Baskonia, Valence ou encore Movistar ce qui lui garantirait quelques opposants solides (les fans espagnols sont en outre nombreux et déjà très fidèles à leur ligue nationale) tout en ayant pas trop à se battre pour aller en Champion's League. Surprise (comme tout le monde) par l'abandon de son pays natal par ocelote, H2K a préféré se rabattre sur Berlin.
 

Quel effet sur la scène européenne ?

Nous ne sommes pas devins et il reste encore trop d'inconnues que pour pouvoir vraiment anticiper les résultats de ces changements drastiques mais on peut d'ores et déjà dire que Riot Games fait un sérieux pari avec ces changements.

Si tout se passe bien, ces LCS EU nouvelle version pourraient fidéliser un nouveau public intéressé par l'aspect "équipes locales" et la possibilité d'aller voir les matchs plus près de chez lui. En outre, le passage de 10 à 24 équipes pourrait signifier l'arrivée de grosses structures actuellement pas en LCS (Red Bull, le PSG, Millenium, mousesports, ALTERNATE, les équipes espagnoles,...) voire issues du sport traditionnel (Riot a profité des finales des LCS EU à Paris pour organiser une conférence destinée aux clubs de ligue 1). La nationalisation des ligues permettrait d'attirer des sponsors locaux qui avaient, avant cela, assez peu d'intérêt à sponsoriser une équipe "européenne".

Si on regarde par contre le verre à moitié vide, même la région la plus large du monde (et de très loin), la Chine, ne compte que 12 équipes et n'envisage un passage à 20 qu'à long terme. L'Europe passerait, elle, brutalement de 10 à 24 tout en ayant actuellement moins de moyens que l'Amérique du Nord. Cela signifie soit que les nouvelles équipes ne vaudront rien soit qu'elles piqueront quelques bons joueurs aux équipes actuelles et que le niveau moyen baissera.

En outre, rien ne dit que ces ligues nationales seront plus populaires que les anciens LCS : si les Français, Allemands, Britanniques et Espagnols seront sans doute ravis, les habitants des autres pays (aux premiers rangs desquels on trouve les pays nordiques et la Pologne) râlent ferme. L'aspect national ne les intéressera forcément pas et ils pourraient se désintéresser des LCS ou en tout cas de la phase nationale.

Le tout est d'ailleurs assez artificiel puisque Riot laisse les équipes actuelles choisir où elles plutôt que de leur imposer d'aller dans leur pas d'origine. On se retrouve donc avec une structure espagnole (G2) alignant un effectif très varié (2 Coréens, 1 Croate, 1 Danois et 1 Espagnol) et représentant le Royaume-Uni. À moins bien sûr que Riot n'impose aux équipes d'aligner un certain nombre de joueurs de leur pays (ce qui risque d'en faire hurler plus d'un, seuls Misfits, Vitality et Schalke alignent pour l'heure plus d'un joueur de leur pays hôte) mais rien n'a été dit en ce sens.

Ce qui va suivre n'est que pure hypothèse mais on a presque l'impression que, en prétendant vouloir faire plaisir aux fans européens avec une ligues se rapprochant de ce qu'ils aiment, Riot effectue en fait des tests pour les LCS NA. On sait en effet que la "franchisation" de la ligue a eu un énorme succès puisque Riot a reçu plus de 100 dossiers pour 10 petites places. Vu ce succès et l'argent qu'il implique, l'éditeur envisage peut-être d'étendre de manière significative les LCS NA et testerait la réponse du public à un système de mini-championnats isolés suivis de playoffs. Car, après tout, ces championnats à six suivis d'une Champion's League ressemblent quand même furieusement aux divisions et aux playoffs des sports américains, la seule différence étant que les équipes des divisions affrontent aussi celles des autres (mais pas toutes et moins souvent).

Une chose est sure, ce n'est pas avec ces changements que les fans européens arrêteront de râler. Cela fait des années que Riot néglige les LCS EU et elle tente désormais de dangereuses expériences sur la région. Expériences qui, si elles tournent mal, pourraient la tuer.

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

Source : ESPN

Choix des pays : ESPN

 

Vos réactions (3)

  • Jarq Le 09 septembre 2017 à 19:05

    Très bonne nouvelle
    Mais le niveau risque d'être très desiquilibré d'une zone à l'autre

    Signaler ce commentaire

    1
    0
  • Shalmy Le 12 septembre 2017 à 09:47

    En réponse à #1

    Pourquoi très bonne nouvelle ? Car il y aura les LCS en France ?

    Signaler ce commentaire

    1
    0
  • Jarq Le 12 septembre 2017 à 18:32

    En réponse à #2

    Non simplement pour avoir un format different.
    J'imagine déjà que le niveau de la France va être l'un des plus faible de toute manière

    Signaler ce commentaire

    1
    0

Infos compétition

Date début:
25/01/2013
Date Fin:
00/00/0000
League Of Legends
Fiche icone

Fiche compétition

Fiche icone

Streams

Fiche icone

Participants

Fiche icone

Classement

Pour télécharger des streams sur YouTube, utilisez Video Downloader par Freemake

Signaler le commentaireX

Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

Staff Nous contacter Travailler avec nous

Site map

Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

Réseaux sociaux

Derniers commentaires

Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.