X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

Présentation des Rift Rivals 2017

  • 05 juillet 2017
  • icone commentaire0 commentaire
  • icone vue198
Le Mid-Season Invitational achevé depuis moins de 7 semaines, voilà que Riot Games nous proposé une nouvelle compétition internationale prénommée "Rift Rivals" qui débute aujourd'hui ou demain (sauf au Vietnam) et se tiendra jusqu'à dimanche. Ce ne sont pas moins de 41 équipes issues des treize championnats de division 1 qui s'affronteront localement pendant 4 jours pour ramener à la maison le titre de meilleure région du tournoi.
 

Que sont les Rift Rivals ?

Les Rift Rivals sont un "nouveau" format de compétitions internationales sans enjeux lancé par Riot afin de répondre aux demandes des fans qui réclament plus d'événements d'ampleur mondiale. Il ne s'agit en fait pas d'une mais de cinq compétitions faisant s'affronter des représentants des treize grands championnats pendant quatre jours. Les équipes d'une ligue défendent les couleurs de leur région et ne s'affrontent pas entre elles (directement) mais tentent de rapporter des points à leur région en battant les équipes du ou des autre(s) championnats impliqués dans leur compétition. Difficile d'en dire plus sur le format ici dans la mesure où les cinq compétitions ont un format différent...

Vous aurez peut-être remarqué que le mot nouveau au début du premier paragraphe est placé entre guillemets. En effet, les Rift Rivals empruntent énormément à la Battle of the Atlantic qui n'avait connu qu'une seule itération en décembre 2013 avant de disparaître. Même si, comme son nom l'indique, la BotA était limitée aux LCS NA et EU, le principe était le même puisque les équipes de chaque région affrontaient des représentants de l'autre pour rapporter des points à la leur. Dans les faits, il n'y a pas de réel enjeu hormis la fierté (pas de dotations ni d'impact sur le championnat du monde) et si les fans ne cracheront sans doute pas sur une occasion de chambrer leurs rivaux, pas sûr que ce soit vraiment ce qu'ils attendaient en terme de compétitions internationales.
 

Rift Rivals 2017 Hô-Chi-Minh-Ville

Garena Premier League     LoL Japan League   Oceania Pro League
GIGABYTE Marines Esports   Rampage   Dire Wolves
Ascension Gaming   DetonatioN Gaming   Legacy eSports
Mineski   Unsold Stuff Gaming   Sin Gaming

En avance sur les autres, le Rift Rivals regroupant les équipes de la zone Garena (sauf Taïwan), du Japon et d'Océanie a débuté ce lundi à Hô-Chi-Minh-Ville, ancienne capitale du Viêt Nam. En phase de poules, chaque équipe affronte celles des deux autres régions qui ont terminé à la même place qu'elle lors de la saison Spring. Ainsi, les Marines sont opposé à Rampage et aux Dire Wolves mais n'affrontent ni les USG ni les Sin. Cela ne fait que deux matchs par équipe pour cette phase ce qui est extrêmement peu comparé aux six du Rift Rivals opposant LCS EU et NA.

La région ayant réalisé les meilleurs performances en poules ira directement en finale tandis que les deux autres s'affronteront en demie. Celle-ci adoptera un format pratiquement inédit sur LoL puisqu'il s'agira d'un King of the Hill où chaque équipe de chaque région se battra à tour de rôle pour éliminer un maximum d'équipes de la région d'en face. La finale sera un petit peu différente puisque, dans chaque manche opposera les équipes ayant terminé à la même place et, si le Bo5 n'est toujours pas gagné par l'une des deux régions, les deux premiers s'affrontent de nouveau lors de la quatrième manche et les deux deuxièmes lors de la cinquième.

Hormis par les fans des trois régions concernées, ce Rift Rivals n'est guère suivi et seule la présence des GIGABYTE Marines, sensation du dernier MSI, vient quelque peu illuminer la compétition. Si l'on se base sur les performances lors des précédents tournois Wild Card et le dernier MSI; les Sud-Est asiatiques partent favoris même si les équipes japonaises sont en net progrès ces derniers mois et que les océaniennes restent imprévisibles. Alors comme en plus il s'agit
 

Rift Rivals 2017 Berlin

LoL Championship Series Europe   LoL Championship Series North America
G2 Esports   Team SoloMid
Unicorns of Love   Cloud9
Fnatic   Phoenix1

Comme pour le précédent, le Rift Rivals de Berlin permet à chaque région d'envoyer trois représentants mais les similarités s'arrêtent là. Outre le fait que seules deux régions soient impliquées (comme pour feu la BotA), la phase de poules prendra ici bien plus d'ampleur puisque chaque équipe affrontera toutes celles de l'autre région à deux reprises. A contrario, comme il n'y a que deux régions, la phase finale sera plus courte et seule la meilleure équipe de chaque région ira se battre dans une finale jouée en Bo5. Ainsi, il est tout à fait possible qu'une région remporte bien plus de matchs que l'autre en poule mais perde tout de même le tournoi en même temps que la finale.

Que dire de plus de cette compétition ? Certes il existe une grande rivalité entre les deux LCS mais Riot Games se met le doigt dans l'œil si elle pense qu'il suffit de dépoussiérer la BotA pour combler les attentes des fans. Certes, à la fin du tournoi on pourra peut-être dire qui a la plus grosse (et encore) mais l'absence d'enjeu, le timing et le fait que les trois autres grosses régions s'affrontent de leur côté n'aide pas vraiment à rendre cette compétition vraiment excitante.

Tout au plus est-on curieux de voir ce que les très en forme Fnatic feront face à des équipes d'autres régions ou si les G2 et les P1 sont vraiment devenus si mauvais depuis le début de l'été.
 

Rift Rivals 2017 Santiago

Circuito Brasileiro de LoL     Copa Latinoamerica Sur   Liga Latinoamerica Norte
RED Canids   Isurus Gaming   Lyon Gaming
Vivo Fibra Keyd Stars   Furious Gaming   Just Toys Havoks

Si les trois Rift Rivals opposant les équipes "Wild Card" sont logiquement moins médiatisés, celui de Santiago est certainement celui qui intéressera le moins les spectateurs non-locaux. Des trois régions, seul le Brésil peut se targuer d'avoir montré quoique ce soit à l'international alors que les performances des équipes CLS et LLN varient du très mauvais au médiocre avec une seule exception pour Lyon l'an passé. Riot Games ne s'y est d'ailleurs pas trompé en n'invitant que deux équipes par région. Le Brésil aurait certainement pu en envoyer une ou deux de plus mais derrière Lyon, c'est le désert en LLN.
Vu le nombre réduit d'équipes, elles affronteront chacune les quatre représentants des deux autres régions (une seule fois). La meilleure région au terme de la phase de poules va directement tandis que les deux autres s'affrontent lors d'une demi-finale. Les coachs décident quelle équipe jouera deux matchs et laquelle se contentera d'un mais celle-ci jouera obligatoirement la quatrième manche si aucune des deux régions ne l'emporte 3-0. Quant à la cinquième manche, elle peut être jouée par n'importe quelle formation.

Pas toujours à la hauteur des attentes en compétitions internationales, le Brésil n'a cette fois-ci aucune excuse pour ne pas l'emporter facilement. De toutes les autres équipes présentes, la seule à être un peu aguerrie est Lyon Gaming et s'il pourrait y avoir des surprises en poules, le nombre réduit d'équipes ne devrait guère laisser de place au hasard en phase finale.
 

Rift Rivals 2017 Kaohsiung

LMS Allstars     LCK Allstars   LPL Allstars
Flash Wolves   SK Telecom T1   World Elite
ahq e-Sports Club   KT Rolster   Royal Never Give Up
J Team   Samsung Galaxy   EDward Gaming
Machi E-Sports   Most Valuable Player   Oh My God


Pendant qu'Européens et Américains tenteront de s'emparer du titre très anecdotique de meilleure région d'Occident, une véritable guerre aura lieu à Kaohsiung, grande ville du sud de Taïwan. Car si nous aimons nous charrier gentiment sur Reddit, nous sommes des enfants de cœurs à côté des fans asiatiques pour qui la supériorité de leur pays est une question de vie ou de mort. Ca tombe bien, les trois régions présentes à cette compétition sont (à un détail près) composées d'un seul pays et autant vous dire qu'on y prend ce Rift Rivals bien plus au sérieux qu'ici malgré l'absence de récompenses.

Pour l'occasion, Garena TW (ou Tencent ? ou Riot ?) a vu les choses en grand et ce sont pas moins de quatre équipes qui défendront les couleurs de chaque région. Malheureusement, le format est assez similaire à celui de la compétition vietnamienne puisque les équipes n'affronteront que celles qui ont terminé à la même place qu'elles et ne joueront donc que deux matchs lors de la phase de poules. Lors de la phase finale, ce sont les coachs qui décideront quelles équipes disputeront les matchs mais aucune ne peut jouer plus de deux matchs et une équipe ne peut pas en jouer un deuxième avant que les trois autres n'aient également joué.

Hormis pour Machi qui n'a clairement rien à faire là et peut-être pour MVP qui a connu des jours meilleurs, cette compétition est irréprochable en terme de casting. Inviter quatre équipes n'a rien de scandaleux vu l'ampleur de la scène chinoise et la qualité des formations coréennes. Pour Taïwan, Machi est certes en retrait mais il n'y a pas une énorme différence entre les trois autres (cette saison) et les avoir tous les trois n'a donc rien de scandaleux. Verra-t-on enfin les équipes coréennes bousculer ? En tout cas, le format se prête aux surprises et même si elles ont d'autres chats à fouetter en championnat, on peut compter sur les équipes chinoises pour faire le maximum afin d'enfin ramener un titre international à la maison. Vu la baisse de régime de Flash Wolves cet été les chances des LMS semblent moindre mais en Bo1 tout est possible...
 

Rift Rivals Moscou

LoL Continental League   LoL Continental League
Virtus.pro   SuperMassive eSports
Vaevictis eSports   Crew e-Sports Club
M19 Team   1907 Fenerbahçe Espor
Vega Squadron   Team Auror


Cinquième Rift Rivals et cinquième format différent ! Deux régions comme celui de Berlin mais quatre équipes par région comme les trois autres. Malgré son peu d'ampleur, le Rift Rivals de Moscou est probablement le plus relevé et le plus homogène. Historiquement, les formations turques et russes ont toujours réalisé des prestations au moins honorable lors des tournois Wild Card voire au championnat du monde, on devait avoir droit à un spectacle de qualité. Le seul bémol à cette profusion d'équipes est qu'elles ne sont pas toutes au mieux de leur forme à l'heure actuelle mais vu le mode de sélection du tournoi, difficile de faire autrement.

Si l'on se base sur les résultats du dernier MSI, la Turquie part favorite de la compétition mais, cette fois-ci, SM ne pourra pas l'emporter seule et on n'a jamais vu aucun des trois autres à l'international. Les équipes du CIS sont peut-être un peu plus expérimentée mais aussi bien plus imprévisibles et changeantes.

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (0)

    Infos compétition

    Date début:
    03/07/2017
    Date Fin:
    09/07/2017
    League Of Legends
    Fiche icone

    Fiche compétition

    Fiche icone

    Streams

    Fiche icone

    Participants

    Fiche icone

    Classement

    Pour télécharger des streams sur YouTube, utilisez Video Downloader par Freemake

    Streams populaires

    Signaler le commentaireX

    Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

    EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

    Staff Nous contacter Travailler avec nous

    Site map

    Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

    Réseaux sociaux

    Derniers commentaires

    Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
    Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.