X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

Deuxième journée

  • 15 mai 2017
  • icone commentaire0 commentaire
  • icone vue66
: Twitch - Youtube - Azubu - O'Gaming - Eclypsia
 
SKT > TSM : Profitant d'un Svenskeren complètement à la ramasse, les SKT ont fait quelques infidélités à leur style si méthodique pour démolir aussi proprement que rapidement des TSM complètement impuissants. Martyrisés en début de partie par Peanut, les Américains n'ont pas une seconde de répit dans ce match où ils courent dans tous les sens pour essayer de sauver leurs tourelles mais se font massacrer dès qu'ils rencontrent des Coréens.

MES < FW : Comme souvent, les MES ont manqué de rigueur en mid game et leur copieuse avance du début de partie n'a pas été suffisante pour faire plier les FW à temps. Meilleurs en late game, ces derniers ont fait le gros dos pendant de longues minutes en profitant des nombreuses erreurs tactiques des MES pour gagner du temps. À partir de la 30ème minute, les choses devenaient déjà nettement plus compliquées pour les Vietnamiens qui n'ont pas tardé à devenir complètement inefficaces en teamfights et à laisser filer la victoire.

G2 < WE : Comme souvent depuis le début du tournoi, la différence s'est faite dans la jungle. En l'occurrence, on n'a pas vu Trick (sur Nunu, vraiment ?) du match tandis que Condi a réalisé une prestation très solide. La deuxième erreur des Européens aura été de laisser à 957 Kled malgré sa démonstration de la veille. La troisième et sans doute la plus importante aura été d'offrir stupidement la moitié de ses tourelles aux Chinois en perdant son temps à poursuivre une Leblanc... Après 25 minutes, les WE avaient déjà une avance de 10K malgré le faible nombre de kills mais, fort heureusement, ils ont rapidement mis fin à cette tragi-comédie.

FW > TSM : Alors qu'ils auraient dû avoir l'avantage en début de partie avec leur composition, les TSM, de nouveau handicapés par les performances individuelles de certains joueurs, se sont contentés de faire jeu égal avec les Taïwanais pendant l'essentiel de la partie. Bien plus taillée pour le "late" game, la composition des FW n'a fait qu'une bouchée de celle des TSM à partir de la 30ème minute.

MES < G2 : Certainement le match le plus disputé depuis le début de la phase de poules. En 40 minutes, l'écart entre les deux équipes n'a jamais dépassé les 2K et si les Vietnamiens jouaient mieux collectivement, ils n'avaient aucune réponse à apporter au problème posé par le Fizz complètement fed de Perkz. Stark était complètement inutile avec son Kennen et plusieurs teamfights cruciaux ont été perdus en partie car Archie n'était pas fichu de réussir un seul ultime avec Bard. Le manque de résistance des Vietnamiens leur a finalement été fatal même si, sans les nombreuses erreurs des G2, le match aurait été plié depuis longtemps.

WE < SKT : Alors que WE est d'habitude l'une des formations les plus prudentes du championnat de Chine, elle a visiblement décidé de s'inspirer de MES pour bousculer les champions du monde en titre en début de partie. Si ce plan a fonctionné jusqu'à un certain point, l'avance ainsi accumulée n'a pas été suffisante pour résister au rouleau compresseur coréen en mid game. Ils ont beau avoir mené face aux SKT pendant plus longtemps que n'importe qui d'autre dans le tournoi, ils n'ont jamais réussi à vraiment se mettre à l'abri et ont finalement tout perdu sur un baron qu'ils se sont faits voler de manière complètement stupide. Désormais aux commandes, les Coréens sont retournés à leurs fondamentaux pour lentement asphyxier les WE et, quand ceux-ci se rebiffaient, Bang faisait le ménage avec son Twitch fed.

Après une journée, il ne reste déjà plus qu'une seule équipe invaincue : SKT. En soi cela n'a guère d'importance car personne ne voit les Coréens manquer les playoffs (ou même le titre) mais cela montre que, derrière, la lutte est acharnée. S'il n'y a qu'un seul premier, c'est qu'il n'y a qu'un seul dernier et, de manière assez surprenante, ce sont les Flash Wolves qui occupent cette place. Leur programme lors de cette deuxième journée est cependant nettement plus light puisqu'ils affronteront les MES puis les TSM. Vainqueurs des FW, battus par TSM, les WE sont pour l'heure l'équipe la plus difficile à cerner de la compétition mais on y verra sans doute un peu plus clair après leurs rencontres d'aujourd'hui contre G2 et SKT.
 
2eme Journée
 
Le 11/05/2017 à 20:00 SK Telecom T1   22 - 6   Team SoloMid
Le 11/05/2017 à 21:00 Marines Esports   14 - 18   Flash Wolves
Le 11/05/2017 à 22:00 G2 Esports   3 - 10   World Elite
Le 11/05/2017 à 23:00 Flash Wolves   17 - 9   Team SoloMid
Le 12/05/2017 à 00:00 Marines Esports   19 - 21   G2 Esports
Le 12/05/2017 à 01:00 World Elite   12 - 17   SK Telecom T1



Sommaire

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (0)

    Infos compétition

    Date début:
    28/04/2017
    Date Fin:
    21/05/2017
    League Of Legends
    Fiche icone

    Fiche compétition

    Fiche icone

    Play-In

    Fiche icone

    Phase de groupes

    Fiche icone

    Phase finale

    Fiche icone

    Streams

    Fiche icone

    Participants

    Fiche icone

    Classement

    Pour télécharger des streams sur YouTube, utilisez Video Downloader par Freemake

    Signaler le commentaireX

    Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

    EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

    Staff Nous contacter Travailler avec nous

    Site map

    Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

    Réseaux sociaux

    Derniers commentaires

    Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
    Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.