X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

IEM XI World : les Flash Wolves champions

  • 27 février 2017
  • icone commentaire0 commentaire
  • icone vue5333
 
C'est à passé une heure du matin que les Flash Wolves ont finalement été sacrés champions des IEM XI World après avoir assez facilement battu G2 dans une finale un peu décevante. Même si la victoire finale des Taïwanais ne souffre aucune contestation possible (encore que certains pourraient arguer qu'ils n'ont pas affronté les équipes coréennes) puisqu'ils ont battu les trois formations européennes et même deux fois les G2, la différence de niveau entre ces quatre équipes et même les deux équipes coréennes n'était pas bien grande. Sans une performance catastrophique de Mickey en 1/2, ROX aurait probablement affronté FW en finale et, de manière générale, la majorité des matchs de la dernière journée ont été d'une bien piètre qualité avec énormément d'erreurs des équipes qui dominaient.

C'est malheureusement davantage pour l'extra-esportif que pour ce premier titre à l'international d'une équipe taïwanaise depuis 2012 que l'on retiendra ces IEM XI World. On n'a toujours pas le fin mot de l'histoire mais cette dernière journée a pris plus de six heures de retard sur le planning initial et a carrément dû être amputée puisque la finale s'est jouée en Bo3 faute de temps. Il semblerait qu'un lag - dont l'origine n'a toujours pas été trouvée - ait affecté les joueurs de G2 peu importe sur quel ordinateur ou quel compte ils jouaient. Une explication qui fait lever de nombreux sourcils. C'était d'autant plus dommage pour l'ESL et les spectateurs que les trois premières s'étaient déroulées sans incidents majeurs.

Dimanche 26/02

G2 0 - 2 FW : À quelques détails près, les deux manches de cette finale se sont déroulées exactement de la même façon : après un premier bon quart-d'heure, on n'a plus vu les G2 de la première manche. Toujours en infériorités numériques et toujours dominés dans les teamfights, les Européens ont laissé les Flash Wolves faire ce qu'ils voulaient et l'ont payé au prix fort. Les Taïwanais n'ont pas commis la moindre erreur qui aurait pu laisser une chance aux G2 de revenir.

FW 2 - 1 H2K : Les deux équipes auraient voulu punir l'ESL pour ses retards qu'elles ne s'y seraient pas prises autrement : les organisateurs ont dû devenir fous en voyant cette première manche qui aura duré plus de 60 minutes pour 15 malheureux kills dont les 2/3 dans les derniers instants du match... Il ne s'est absolument rien passé pendant près de 50 minutes avec les H2K qui ont pris petit à petit une petite avance et l'ont conservée précieusement sans jamais rien tenter. Cela a failli se retourner contre eux car, après une heure, l'avance n'a plus guère d'importance mais ils ont tout de même fini par remporter cette première manche maîtrisée mais oubliable. Alors que la deuxième manche semblait prendre le même chemin, les deux équipes se montrent plus désireuses d'aller au clash en mid game et les FW se montrent bien meilleurs dans l'exercice du teamfight malgré leur retard. Alors qu'une seule erreur aurait pu offrir le match à H2K, les Taïwanais ont parfaitement géré la deuxième partie de la manche pour finalement s'imposer au moment ils effaçaient enfin leur retard. Dans la troisième manche, Karsa fait enfin parler la poudre pour donner l'avantage aux siens. En face, Jankos a été plutôt discret durant tout le Bo3 mais il a battu des records d'invisibilité dans la troisième manche. Les FW en ont profité pour enfin remporter un début de partie mais, pour ne pas déroger à la tradition, ils ont eux aussi décidé de se faire peur en faisant n'importe quoi en mid game. Fort heureusement pour les Taïwanais, les H2K n'ont pas fait grand chose du baron gracieusement offert par leurs adversaires et les Loups ont pu reprendre leur marche vers la finale.

ROX 1 - 2 G2 : Les problèmes techniques et les interminables retards qui en ont résulté n'ont certes pas aidé les joueurs à se concentrer mais dieu que c'était mauvais... Les trois manches ont été aussi bordeliques les unes que les autres avec énormément d'erreurs des deux côtés et surtout du côté qui était en train de gagner. Mickey a parfaitement justifié sa réputation de joueur talentueux mais très irrégulier et est en grande partie responsable de la victoire finale de G2. Son bilan de 9-18-29 sur les trois manches il ne le doit pas à des débuts de matchs catastrophique - il était a systématiquement dominé Perkz - mais à des actions kamikazes à répétitions qui ont, sauf pendant le début de la troisième manche, toujours tourné à la catastrophe. Si, dans la première manche, G2 commettait autant d'erreurs et n'avait surtout pas de réponses aux aoe des Coréens en teamfight, il n'en a pas été ainsi par la suite. Le début de la deuxième manche est sans doute le plus propre des trois avec G2 qui joue un match parfait et prend rapidement une très large avance. Cette avance ne s'est cependant pas révélée assez large pour empêcher ROX de causer de nombreuses frayeurs aux Européens qui ont enchaîné les erreurs d'appréciations. La troisième manche a, elle, été un peu plus brouillonne même si ROX a fini par émerger et compter une confortable avance jusqu'à ce que les joueurs, et surtout Mickey, ne décident à nouveau de se saboter à coup d'erreurs de placement et d'engages ridicules.

14h15 : Deux heures quinze après le début de l'événement, la première manche n'est toujours pas terminée et va d'ailleurs être recommencée à cause de problèmes techniques. L'événement a pris tellement de retard que la finale va d'ailleurs être amputée d'une ou deux manches et se jouera donc en Bo3.

Samedi 25/02

Le programme de demain est assez chargé avec les deux demi-finales et la finale (en Bo5). ROX Tigers - G2 Esports débutera à 12h30

UoL 0 - 2 G2 : Comme il y a une semaine, G2 a battu UoL sur le plus large des scores. Comme il y a deux semaines, ce fut tout sauf une sinécure et on ne peut pas dire qu'on ait été rassuré par cette performance alors que l'équipe devra affronter ROX Tigers demain. La première manche a été dominée dès le début du match par G2 qui a pris un double kill au niveau 1 et a ensuite contrôlé le match pendant plus d'une demi-heure. Là, les G2 se sont mis à enchaîner les erreurs stupides jusqu'à permettre aux UoL de refaire tout leur retard grâce à de très bons teamfights. C'est alors qu'ils ont décidé de se reprendre, d'enfin gagner un teamfight et de finir le match. À l'inverse, la deuxième manche est longtemps restée indécise malgré un baron pris dès la 25ème par G2 (qui a cependant réussi l'exploit de perdre son avance pendant la durée du buff). Une grosse erreur de jugement d'UoL sur une escarmouche à proximité du baron va cependant sceller le sort des licornes et propulser G2 en 1/2.

H2K 2 - 1 HKES : C'est une équipe de H2K à deux visages qui a terrassé comme prévu HKES en finale LB du groupe A. Car si le résultat est bien celui que tout le monde attendait, on a été quelque peu surpris par la manière. Même s'ils avaient dominé dès le début, l'avantage des H2K dans la première manche restait modeste jusqu'au mid game où les choses ont commencé à se compliquer pour les Taïwanais. Alors que le match semblait plié, les H2K ont commencé à enchaîner les erreurs. En face, les HKES commettaient également des erreurs et pendant un temps les deux équipes sont restées pratiquement à égalité et attaquaient à tour de rôle jusqu'à ce que les temps de résurrection deviennent trop longs. Pas de chance pour les Européens, c'était justement au tour des H2K de se planter. Dans les deux manches suivantes, les H2K ont profité d'un Jankos déchaîné pour gagner en moins de 10 minutes. Peu importe ce que les HKES faisaient, le jungler polonais se trouvait toujours dans les parages pour donner l'avantage aux siens et ainsi assurer la qualification.

Jeudi 23/02

KDM 1 - 2 G2 :
À défaut de mieux, les G2 ont au moins sauvé l'honneur en dominant difficilement la moins bonne équipe de Corée du Sud. Après deux manches à sens unique dans lesquelles les duos Jungler-Mid ont fait la différence dans un sens puis dans l'autre, on a eu droit à une troisième manche beaucoup plus disputée. Meilleurs stratégiquement, les Coréens ne parviennent pas à décoller car ils se font sans cesse attraper par Graves ou Leona. Le tournant du match est ce baron pris à la 26ème par G2 qui profite d'une négligence de KDM pour le faire sans être inquiété. La suite n'est qu'une formalité.

M19 0 - 2 HKES : En difficulté dans leur championnat, les M19 se sont faits largement surclasser par HKES. Hormis VincentVega, tous les joueurs de M19 ont été surclassés sur le plan individuel. Quant à l'exécution, il semblerait que la forme du championnat du monde ne soit plus qu'un lointain souvenir pour les anciens ANX.

UoL 0 - 2 FW : Après s'être payé le scalp de G2 la veille, Flash Wolves a continué à traumatiser les Européens avec une victoire assez étrange face à UoL. Alors que ces derniers avaient livré un match tout en prudence et en retenue au premier tour, il n'en a absolument pas été question ici. de manière générale, les Taïwanais ont été à la baguette durant les deux manches même si l'écart était, la plupart du temps, négligeable. Clairement supérieurs sur le plan individuel, les FW ont pêché par excès d'enthousiasme (ou manque de prudence) et se sont surtout heurtés à une équipe de UoL très costaude en teamfight. Karsa était cependant dans une autre dimension lors de ce match et a en grande partie fait pencher la balance en faveur des Loups. En face, Xerxe n'a pas commis de grosses erreurs mais a été bien insipide.

Mercredi 22/02

22h50 :
Il y aura eu de tout dans ce Bo3 même si on retiendra surtout cette troisième manche catastrophique des H2K qui se sont faits écraser en une petite vingtaine de minutes. Les deux premières manches avaient été beaucoup plus serrées avec une démonstration de Jankos dans la deuxième pour égaliser. Le Polonais a par contre vécu une de ses pires expériences dans la troisième manche ce qui n'a pas aidé ses coéquipiers surclassés sur leurs lanes par des joueurs tout simplement meilleurs individuellement.

19h00 : Les G2 n’ont pas existé face aux Flash Wolves. Dominés dans la jungle et sur la bot lane, les Européens ont rapidement accusé un retard certain et n’ont pas eu voix au chapitre en mid game. Les FW ont puni chaque tentative des G2 de revenir dans le match et ont parfaitement contrôlé dragons et barons pour s’assurer une victoire confortable.

17h30 : Si vous êtes fan d’UoL, vous direz probablement que c’était stratégiquement très bien joué de la part des Européens (et vous n’auriez pas tort). Dans le cas contraire, il n’y a pas d’autre mot que « purge » pour ce match. 12 kills en 55 minutes et deux équipes qui ont passé leur temps à éviter le combat et à attendre l’erreur des autres. Les Coréens ont longtemps contrôlé le match grâce à leur légère avance aux tourelles et à leur Renekton assez impressionnant mais, en late game, celui-ci ne faisait absolument plus le poids face à Shen et ça a été au tour des UoL d’être à la manœuvre et aux KDM d’attendre une erreur adverse. Celle-ci n’est jamais venue et petit à petit les Licornes ont grignoté la moitié de carte adverse pour finalement prendre le nexus adverse sans que les KDM ne tentent même de lancer un teamfight…

16h00 : Bien qu’ils aient dominé du début à la fin, les H2K se sont montrés très frileux et ont mis une éternité à achever leur adversaire. Simplement s’approcher de la base adverse leur a longtemps fait peur et on a même cru à un moment que les HKES allaient réussir leur come back après un joli ulti d’Orianna. Un teamfight mal engagé a cependant donné l’occasion à H2K de faire un deuxième baron et de se mettre définitivement à l’abri.

14h50 : Vite fait bien fait. Les M19 n’ont presque rien montré dans ce premier match que les Coréens ont pris en main après une dizaine de minutes. Les Russes se sont fait surclasser dans la jungle et au mid et n’ont rien pu faire pour ralentir les ROX en mid game.


SK Telecom T1, Samsung Galaxy, Cloud9, EDward Gaming. Autant d'équipes qui auraient dû être présentes et faire de cette compétition un grand rendez-vous international mais ont préféré déclarer forfait pour des raisons plus ou moins valables. S'il est certain que le tournoi a nettement perdu de son intérêt suite à ces abandons (et à la qualité discutable de certains remplaçants), il n'en est pas non plus complètement vidé comme certaines mauvaises langues l'affirment. L'absence de ténor coréen a l'avantage d'augmenter le suspense et vu que, a contrario, l'Europe envoie ses trois meilleurs éléments, nous aurons l'occasion de voir où se situe le top européen comparativement au bas de classement des LCK. Les LCS EU n'auront en tout cas plus aucune excuse s'ils ne remportent pas enfin un tournoi international.

Le tournoi en lui-même est assez similaire à celui de 2016 à ceci près que, cette année, tous les matchs seront en Bo3 à l'exception des demi-finales. Les matchs se joueront du coup sur quatre jours avec une pause vendredi. Les dotations sont également en augmentation et passent de 100 000 à 150 000€.


Présentation des équipes

Groupe A

Alors qu'initialement il devait inclure SK Telecom T1 et Edward Gaming et ainsi constituer un groupe très relevé, le A a peu à peu perdu de son intérêt au fil des forfaits. Aujourd'hui, il ne reste plus guère que H2K-Gaming comme candidat au titre crédible ou du moins c'est à espérer pour la crédibilité des LCS EU. Car vu les difficultés de ROX Tigers en LCK, il serait inquiétant que celle-ci parvienne à facilement dominer une des équipes qui forme le trio de tête des LCS EU. Même avec son nouvel effectif très inférieur au précédent, ROX reste la menace la plus sérieuse pour H2K : le reste de l'opposition se compose de M19 (anciennement Albus Nox Luna) qui espère réitérer l'exploit du championnat du monde mais n'a plus joué de match de haut niveau depuis des mois et de Hong Kong Esports qui connait un début de saison très difficile en LMS, championnat majeur le moins relevé.

Groupe B

Beaucoup de fans (européens) s'imaginent que le groupe B se résumera à un duel entre G2 et UoL pour savoir qui est la meilleure équipe européenne du moment ; G2 ayant remporté la première manche de ce duel en championnat il y a peu. Ce serait pourtant une grave erreur que de sous-estimer Flash Wolves. Malgré des prestations décevantes sur la scène internationale ces deux dernières années, l'équipe est composée de joueurs expérimentés et est en pleine forme pour le moment. Quant à Kongdoo Monster, on peut lui appliquer le même commentaire qu'à ROXLes deux équipes connaissent un début de saison similaire. Reste à voir si, face à des formations étrangères, l'équipe aura plus de réussite que dans son championnat domestique.

Format

Phase de poules : Les huit équipes sont réparties en deux poules de quatre qui se jouent "à la coréenne" c'est à dire sous forme d'arbre à double élimination dont la grande finale n'est pas jouée. Les deux premiers de chaque poule se qualifient pour la phase finale. Tous les matchs se jouent en Bo3 à l'exception des demi-finales qui se jouent en Bo1.
Phase finale : Le premier de chaque poule affronte le deuxième de l'autre en Bo3. Les deux vainqueurs s'affrontent ensuite en finale en Bo5.


Programme

22 Février
 
14h00 : Groupe A - 1/2 #1 ROX Tigers   17 - 8   M19 Team
15h20 : Groupe A - 1/2 #2 H2K-Gaming   17 - 8   Hong Kong Esports
16h40 : Groupe B - 1/2 #1 Kongdoo Monster   3 - 9   Unicorns of Love
18h00 : Groupe B - 1/2 #2 G2 Esports   3 - 14   Flash Wolves
19h20 : Groupe A - Finale WB ROX Tigers   2 - 1   H2K-Gaming
23 Février
 
12h00 : Groupe B - Finale WB Unicorns of Love   0 - 2   Flash Wolves
15h30 : Groupe A - R1 LB M19 Team   0 - 2   Hong Kong Esports
19h00 : Groupe B - R1 LB Kongdoo Monster   1 - 2   G2 Esports
25 Février
 
14h15 : Groupe A - Finale LB H2K-Gaming   2 - 1   Hong Kong Esports
17h45 : Groupe B - Finale LB Unicorns of Love   0 - 2   G2 Esports
26 Février
 
12h30 : Demi-finale #1 ROX Tigers   1 - 2   G2 Esports
16h00 : Demi-finale #2 Flash Wolves   2 - 1   H2K-Gaming
23h00 : Finale G2 Esports   0 - 2   Flash Wolves

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (0)

    Infos compétition

    Date début:
    22/02/2017
    Date Fin:
    27/02/2017
    League Of Legends
    Fiche icone

    Fiche compétition

    Fiche icone

    Phase de groupes

    Fiche icone

    Phase finale

    Fiche icone

    Streams

    Fiche icone

    Participants

    Fiche icone

    Classement

    Pour télécharger des streams sur YouTube, utilisez Video Downloader par Freemake

    Streams populaires

    Signaler le commentaireX

    Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

    EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

    Staff Nous contacter Travailler avec nous

    Site map

    Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

    Réseaux sociaux

    Derniers commentaires

    Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
    Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.