X

S'inscrire sur eSportActu


En créant votre compte vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation du site.
X

Se connecter sur eSportActu

Mot de passe oublié ?


X

Renvoyer un mot de passe

Votre e-mail

A SUIVRE

Actualité

icone lol

Finale : SK Telecom T1 champion !

  • 30 octobre 2016
  • icone commentaire2 commentaires
  • icone vue1683
 
C'est étrange de voir que, même en Bo5, la différence entre gagner ou perdre tient parfois à très peu de choses. Dominés dans la troisième manche après avoir perdu les deux premières, les SSG sont revenus de l'enfer et auraient pu remporter le titre suprême sans une seule erreur de Ruler. Il y en aura eu tellement peu tout au long de ces cinq manches qu'elle aura, à elle seule, décidé de l'issue de la finale. Puisqu'il fallait bien désigner un vainqueur, les SKT méritaient assurément de l'emporter mais, contrairement à ce que beaucoup clamaient après le match SKT - ROX, les Samsung avaient tout à fait leur place en finale et l'écart entre ces trois équipes est extrêmement faible.

Même si certaines manches étaient peut-être un peu en deçà, on a assisté à une très belle finale. La troisième manche mérite tout particulièrement le détour à cause de son suspense et de ses nombreux teamfights dantesques mais toutes valaient le coup. On est en tout cas loin des finales de ces dernières années qui ont presque toutes été à sens unique.

Même s'ils n'ont du reste pas démérité (Crown a dominé Faker en 1v1 4 fois sur 5), l'inexpérience des jeunes de Samsung leur aura finalement été fatale. Face à une équipe aussi rodée que SKT, la moindre erreur est impardonnable. Aucun des onze acteurs (pas même Blank pourtant allègrement trollé par la communauté) n'a a rougir de sa performance cette nuit. Le titre de MVP est finalement allé à Faker de manière un peu injuste (il a certes été décisif à l'une ou l'autre reprise durant la finale mais a été plutôt discret pendant la majeure partie du tournoi). Bang aurait sans doute mérité de l'avoir pour l'ensemble de son oeuvre. D'une constance qui force le respect, il a une nouvelle fois été excellent durant tout le tournoi

À noter pour finir que les dotations ont encore grimpé d'1 million pour atteindre la somme finale de 5 070 000$ dont 2 028 000$ pour les SKT qui repartent donc avec deux fois plus que l'an passé.

Première manche : Si l'on excepte le nombre élevé d'escapes miraculeux en début de partie, cette première manche a longtemps été conforme aux attentes avec des Samsung qui tentent, sans succès, de faire le break en début de partie et des SKT qui prennent le large en mid game grâce à une bien meilleure macro. Sans prendre de kills, les tenants du titre s'envolent au score entre la 20ème et la 30ème minute mais, malgré ce large déficit, les SSG livrent une défense héroïque et repoussent vague après vague tous les assauts des SKT Alors qu'on a désormais atteint la 50ème minute, les SSG passent même à l'offensive après avoir pris le troisième baron (les deux premiers avaient été monopolisés par SKT) mais après de nombreux teamfights parfaits tout en étant derrière, les SSG ont réussi à perdre leur premier teamfight à armes égales (l'écart avait été réduit à 4K c'est à dire rien à ce stade du match) à cause d'un positionnement douteux et d'un coup de génie de Faker qui fait tout de suite tomber les carrys adverses. Bien que Cuvee et Ambition soient toujours debout, ils ne font absolument aucuns dégâts à bengi et surtout Duke qui peuvent raser la base adverse en les ignorant.

Deuxième manche : Après dix minutes très passives qui ont vu les SSG outfarm les SKT de manière assez impressionnante, ces derniers se réveillent et vont faire vivre un véritable enfer à leurs adversaires. Qu'ils attaquent ou défendent, ils sont toujours en supériorité numérique et/ou mieux positionnés lors des nombreux ganks qui ponctuent cette phase de lane à rallonge. Une fois celle-ci achevée, les choses vont par contre très vite : les SKT sont tellement loin devant que les SSG ne peuvent rien faire pour défendre leurs tourelles et le nexus tombe après seulement une petite trentaine de minutes.

Troisième manche : L'histoire se répète dans cette troisième manche : visiblement touchés par cette deuxième manche perdue, les SSG sont inhabituellement amorphes et les SKT en profitent pour être toujours en surnombre sur les ganks. Leur avance est plus que confortable après une vingtaine de minutes et c'est étonnement le moment que choisissent les Samsung pour se ressaisir et stopper l'hémorragie. Les SKT ne parviennent plus à avancer et perdent même lourdement un premier teamfight au baron à la 30ème minute. Vous résumer les 40 minutes suivantes serait fastidieux et il suffit de dire qu'on a assisté à plus de teamfights d'anthologie dans cette unique manche que durant toute une saison de LCS pour vous convaincre d'aller la voir. Presque toujours en infériorité numérique et longtemps derrière aux golds, les SSG ont ébloui tout le monde par leur maîtrise d'autant qu'en face les SKT ne commettaient guère d'erreurs. Les teamfights étaient longs, tendus, spectaculaires et, on ne sait trop comment, à la fin les SSG s'en sortaient toujours au moins en ayant neutralisé les SKT. L'incapacité de ces derniers à prendre le moindre dragon du match (alors qu'ils ont eu la maîtrise de la carte durant 30 minutes) leur a finalement été fatale. Boostés par de nombreux buffs, les Samsung ont fini par prendre le dessus après plus d'une heure de combats acharnés.

Quatrième manche : Pour cette quatrième manche, c'est Blank qui est titulaire dans la jungle et, bien qu'injustement critiqué par les fans, il a réalisé un très bon début de partie et a, à lui seul, donné l'avantage à SKT dans ce match particulièrement lent. Il suffit pourtant d'une erreur de positionnement et d'un ulti bien placé de Cuvee avec Kennen pour inverser complètement le cours du match. Sans de nombreuses actions kamikazes d'Ambition (un peu trop enthousiaste à l'idée de revenir à 2-2), les SSG auraient sans doute gagné le match en moins de 40 minutes mais ces erreurs ne font que retarder leur victoire qui est, à ce stade, inévitable.

Cinquième manche : Pour la première fois de la finale, les deux équipes font jeu égal pendant la majeure partie du match et si les Samsung sont globalement plus agressifs, l'écart reste négligeable jusqu'à la 35ème minute et une terrible erreur de positionnement de Ruler qui force CoreJJ à se sacrifier. Les SKT profitent de leur supériorité numérique pour faire Nashor. Même si, vu l'enjeu, ils progressent de manière très lente et prudente, les SKT ne vont, à partir de là, plus rien lâcher pour finalement détruire le nexus adverse 15 minutes plus tard.

Après une phase de poules invraisemblable, la phase finale aura été bien plus convenue et c'est sans grande surprise que l'on retrouve SKT et Samsung en finale. Certains diront que ROX état la véritable deuxième meilleure équipe du tournoi et aurait dû être en finale à la place de Samsung mais cela restera invérifiable... à supposer que SKT gagne.

Des finalistes attendus disions-nous mais on ne peut pas vraiment dire que leur parcours ait été similaire. Alors que les SKT ont perdu 3 manches lors de la phase finale dont 2 lors d'un Bo5 particulièrement disputé face à ROX Tigers, les SSG n'ont, eux, plus perdu depuis le 1er octobre ! Difficile pourtant de tirer la moindre conclusion à partir de ces résultats : même avec une bonne dose de mauvaise foi, impossible de mettre sur le même plan d'une part RNG et ROX, et d'autre part ANX et H2K. Il n'est cependant pas plus pertinent de conclure de ce parcours aisé que les Smasung n'ont pas le niveau et ne méritent pas d'être en finale : ces six manches gagnées l'ont été de manière très nette et rien ne dit qu'ils n'auraient pas dominé des adversaires plus consistants (leur poule était du reste très relevée).

Toujours au niveau des chiffres, l'historique des confrontations ne plaide pas vraiment en faveur des Samsung. Depuis la fusion des équipes coréennes en janvier 2015, les deux équipes se sont affrontées à 9 reprises avec, à la clé, 9 victoires des SKT et seulement deux manches  glanées par les SSG. Oui mais ça c'était avant que ces derniers ne deviennent inarrêtables dans la foulée des finales régionales coréennes. Il n'y a presque pas de comparaison possible entre les Samsung d'aujourd'hui et ceux de la saison Summer tant ils ont progressé à tous les niveaux.

Personne ne pensait écrire cela un jour mais une bonne partie de la hausse du niveau de Samsung Galaxy découle du repositionnement de CoreJJ en tant que support. Jadis médiocre carry AD de Dignitas, le Coréen s'est avéré être un support de premier ordre et sa présence dans la faille de l'invocateur change complètement la façon de jouer des Samsung. L'autre joueur qui a énormément progressé est Cuvee qui a réalisé un très bon championnat du monde alors qu'il a longtemps été considéré comme un top au mieux médiocre dans son pays d'origine. De leur côté, Ambition, Crown et Ruler confirment leur bonne saison 2016 et les voir à ce niveau est nettement moins surprenant.

Chez les SKT non plus on n'a pas trop à se plaindre de la forme actuelle des joueurs (ce qui n'est guère surprenant quand on est finaliste d'un championnat du monde). Si Duke reste très inconstant, les junglers et surtout bengi ont agréablement surpris tout le monde. Même s'ils sont passés à côté de quelques matchs, leurs performances sont bien meilleures que durant la saison Summer et ils sont en grande partie responsables du retour au premier plan de SKT. La principale force de frappe des champions en titre reste cependant sa bot lane qui réalise tout simplement un tournoi parfait jusqu'à présent. Bang est pratiquement intuable et Wolf court dans tous les sens pour aider non seulement son carry AD mais aussi tout le reste de l'équipe. Reste le cas de Faker qui, sans avoir ébloui la galerie (ce n'est pas vraiment sa meta) fait une compétition honnête et a même réalisé quelques cartons quand bengi se remettait à ne jouer que pour lui (chose que Blank ne fait jamais) comme au bon vieux temps.

Peu de gens imaginent une autre issue à cette finale qu'un troisième titre pour SKT (deuxième si on ne parle que de l'équipe actuelle). Plus expérimentés, mieux encadrés, les SKT sont d'autant plus favori qu'ils ont réussi à prendre leur revanche au tour d'avant en sortant une équipe de ROX qui a pourtant très bien joué et était la grande favorite du tournoi. Sous-estimer les Samsung serait pourtant une grossière erreur et un coach aussi expérimenté que kkOma ne s'y trompe probablement pas. Les Samsung ont un jeu agressif et bien rôdé et ont en plus l'avantage de n'avoir rien dû montrer ou presque avant d'arriver en finale. Ils peuvent très bien avoir gardé en réserve quelques surprises.

Si l'on regarde plus en détail les duels, cela s'avère très équilibré hormis peut-être sur la bot lane. Duke est théoriquement meilleur que Cuvee mais le premier est en plein doute alors que le second est dans la forme de sa vie. Dans des styles très différents, bengi et Ambitions sont tous les deux très en verve et donneront sans doute le ton du match selon qu'Ambition parvienne à déstabiliser son adversaire ou que celui-ci parvienne à sortir intact de la phase de lane tout en ayant aidé Faker à dominer Crown. Cette aide ne sera d'ailleurs pas de refus car, même si la physionomie de ce face-à-face dépendra énormément des picks sur lesquels Crown pourra mettre la main, il ne faut surtout pas croire que Faker va dominer aisément son adversaire. Excellent sur certains picks (dont Viktor), Crown a tout à fait le talent pour faire au moins jeu égal avec le grand Faker lui-même. Si bengi passe son temps sur la mid lane ce sera bien entendu une autre histoire mais on n'en est pas encore là (d'autant que Blank sera peut-être aligné après la première manche).

Reste l'épineux cas de la bot lane. S'il s'agit du point fort des deux équipes et si en 2v2 Ruler et CoreJJ peuvent sans doute résister à Bang et Wolf, l'impact des seconds sur le mid et late game est nettement plus important en règle générale et c'est probablement là que SKT fera la différence. À moins bien sûr que les Samsung ne se loupent complètement en début de partie, on peut en effet s'attendre à ce que les SKT tentent de blinder les 15 premières minutes avant de faire parler leur meilleure macro. À l'inverse, les Samsung tenteront de prendre l'avantage le plus tôt possible grâce aux agressions d'Ambition ( vu l'opposition, il semble utopique d'espérer l'emporter en 1v1 ou 2v2) tout en sachant que, à golds égaux, les SKT sont presque imbattables après la 20ème minute.
 
  3 - 2  
 
Forme actuelle : 11V - 4D   Confrontations : 18 - 2   Forme actuelle : 11V - 1D
Derniers picks :



KDA : 3,6
  Top   Derniers picks :



KDA : 3,1
Ho-seong "Duke" Lee     Sung-jin "Cuvee" Lee
Derniers picks :


KDA : 5,4
  Jungler   Derniers picks :
 


KDA : 4,8
 
Seong-ung "bengi" Bae     Chan-yong "Ambition" Kang
Derniers picks :



KDA : 4,0
  Mid   Derniers picks :

 

KDA : 5,7
Sang-hyeok "Faker" Lee     Min-ho "Crown" Lee
Derniers picks :



KDA : 8,0
  Marksman   Derniers picks :



KDA : 5,4
 
Jun-sik "Bang" Bae     Jae-hyuk "Ruler" Park
Derniers picks :



KDA : 5,0
  Support   Derniers picks :



KDA : 5,8
 
Jae-wan "Wolf" Lee     Yong-in "Core JJ" Jo

Infos auteur

Partager l'article


Plus d'infos

 

Vos réactions (2)

  • Shadow_ Le 31 octobre 2016 à 00:44

    le vol d'un baron par un joueur de samsung dans la game 3 c'etait beau, ballsy mais beau :). super game pour moi profane de LOL. j'ai apprécié.

    Signaler ce commentaire

    0
    0
  • Skor Le 31 octobre 2016 à 07:30

    Je pense sincèrement que la game 3 était la + belle game de LOL qu'il m'ait été donné de voir !
    Enfin une finale avec du suspens, des retournements de situation etc, ca fait plaisir :p

    Signaler ce commentaire

    0
    0

Signaler le commentaireX

Veuillez vous connecter pour signaler le commentaire.

EsportActu est un site indépendant dédié à l’actualité eSportive. Avec plus de 20 000 visiteurs uniques par mois, eSportActu est une des communautés les plus passionnées et engagées de l’Internet Français. C’est grâce à vous que nous sommes là, merci.

Staff Nous contacter Travailler avec nous

Site map

Actualités Joueurs Equipes Compétitions Matchs Streams

Réseaux sociaux

Derniers commentaires

Esportactu.fr © Tous Droits Réservés. Toute reproduction sans autorisation explicite est interdite.
Site Web conçu et réalisé par Stéphane Sanchez et Damien Dauge.